FacebookTwitter

Le cheval de Przewalski (Equus przewalskii) a été découvert en Mongolie en 1879. Ce cheval sauvage, appelé Takh par les Mongols, a rapidement disparu à l’état sauvage suite, en partie, aux prélèvements d’individus destinés aux parcs zoologiques.
A partir des années 1990 des programmes de réintroduction de l’espèce à l’état sauvage ou en semi-liberté ont vu le jour. Les premiers individus sont ainsi réintroduits en Mongolie en 1992.
En France, le Cheval de Przewalski est présent sur deux sites.
En Lozère, au cœur du parc National des Cévennes, sur le Causse Méjean, l’association Takh a installé un troupeau au Villaret. Entre 2004 et 2005, 22 chevaux issus de ce troupeau ont pu être introduits en Mongolie. Aujourd’hui, il reste 36 chevaux sur ce site, constituant ainsi un réservoir génétique pour l’espèce, aucun nouveau programme de réintroduction n’étant actuellement prévu.
Dans les Alpes-Maritimes, la réserve biologique du Haut-Thorenc accueille également un groupe de chevaux pâturant dans l’enceinte du parc en compagnie des Bisons d’Europe.

Sites Intenet :

  1. Association Takh
  2. Réserve biologique du Haut-Thorenc (06)

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *