FacebookTwitter

Après avoir quitté la réserve de De Hoop, direction le plus petit parc national d’Afrique du Sud créé pour la protection d’une antilope endémique du sud du pays : le Bontebok. Le parc en abrite plus de 200 individus. Le Bontebok Damaliscus pygargus comprend deux sous-espèces.

  • La sous-espèce nominale à laquelle le nom de Bontebok est réservé : Damaliscus pygargus pygargus, nommé parfois Damaliscus pygargus dorcas.
  • Le Blesbok Damaliscus pygargus phillipsi présent dans le centre du pays.
Bontebok - Bontebok national park
Bontebok – Bontebok national park

Mardi 5 août

Après la ville de Swellendam, nous rentrons dans le Parc National de Bontebok, le plus petit parc sud-africain, consacré à la sauvegarde du Bontebok. Autre particularité de ce petit parc, on y trouve des zèbres des montagnes … seulement 11 individus, probablement afin de maintenir différents noyaux de population à travers le pays. Comme pour beaucoup de parcs en Afrique du sud, les milieux que l’on y rencontre donnent une idée des vastes étendues que ces habitats constituaient à l’origine avant que l’Homme ne défriche et ne mette en culture ces terres. Le parc clôturé de Bontebok est un petit isolat d’habitat originel constitué de prairies et de buissons bas où prospère la vie. En revanche, une fois la limite du parc dépassée, ce ne sont plus que champs de céréales ou prairies pour les bovins qui s’étendent à perte de vue. Dans ces milieux modifiés par l’homme, le contraste au niveau de la biodiversité est flagrant !

Bontebok national park
Bontebok national park

Après passage à la réception, et une fois en possession de notre place de camping (il y a le choix car ce parc n’est pas très couru !), nous prenons la direction de la rivière. Sur les falaises en face, alors que de fines gouttes de pluie se mettent à tomber, un Grand duc africain entame son chant. A peine le temps de le repérer sur son perchoir que déjà il décolle, descend la rivière et disparait derrière un méandre. Nous patientons jusqu’à la tombée de la nuit pour rejoindre le camp. Le retour est l’occasion d’un night drive couronné de succès avec l’observation de 2 Grand-ducs africains. Un posé au sol dans un virage qui décolle à notre arrivée et un posé sur un buisson, guettant une taupe venant de traverser la piste, qui se laissera superbement observer.

Grand-duc africain - Bontebok national park
Grand-duc africain – Bontebok national park

De retour au camp, c’est l’Engoulevent musicien qui nous attend et la pluie durant le repas !

Mercredi 06 août

Si hier soir nous nous sommes endormis sous une fine pluie, ce n’est plus le cas ce matin où le ciel est bien dégagé. Rangement de la tente et départ immédiat pour la grande boucle afin de tenter de photographier les Bonteboks et autres Zèbres sous la douce lumière matinale. C’est un adulte de Busard maure qui ouvre le bal suivi de deux autres individus. Ce busard, par ses coloris très sombres et très contrastés, fait penser à un busard cendré mélanique. C’est une espèce qui occupait jadis une large aire de répartition dans ces milieux originels et le nombre d’individus que nous croiserons au cours de la matinée nous donne une idée des densités qu’il devait y avoir par le passé, lorsque les vastes étendues qui entourent le parc étaient uniquement constituées de Fynbos, ce fameux maquis local. Nous parvenons à faire quelques photos mais ils sont à chaque fois à contrejour et s’éloignent dès que nous nous rapprochons avec la voiture. Nous n’insistons pas.

Busard maure - Bontebok national park
Busard maure – Bontebok national park

Plus loin nous atteignons le plateau où quelques Bonteboks se laissent admirer ainsi que des Grey Rhebuck. Caché dans la végétation, un Raphicère champêtre se fait plus discret.

Rhebuck - Bontebok national park
Rhebuck – Bontebok national park

Dans le ciel, quelques mouvements matinaux d’oiseaux comme ces vols d’Ouettes d’Egypte, ces Oies armés de Gambie ou ces Ibis sacrés qui quittent leurs dortoirs pour rejoindre les zones d’alimentation. Mais le plus intéressant, ce sont ces 7 Outardes de Denham, toujours aussi impressionnantes aussi bien posées qu’en vol, qui vont se succéder sur la même trajectoire à quelques minutes d’intervalle. Où vont-elles ? Il doit y avoir un rassemblement quelque part dans le parc où en dehors de ses limites. Une fois à proximité de la zone où nous les avons vues disparaître, nous aurons beau chercher, nous ne trouverons pas le rassemblement, mais la zone qui s’étend devant nous est assez grande. Une zone de Fynbos détrempé où seul un mâle parade, perdu au milieu de la végétation.

Outarde de Denham - Bontebok national park
Outarde de Denham – Bontebok national park

Côté petits oiseaux, de belles observations de Souimangas malachites prospectant les fleurs roses qui s’égrènent le long de grandes hampes florales.

Souimanga malachite - Bontebok national park
Souimanga malachite – Bontebok national park
Bontebok national park
Bontebok national park

Dans notre guide, une petite zone de forêt près de la rivière est signalée comme particulièrement intéressante pour les oiseaux. Nous nous y rendons mais pas grande chose à se mettre dans les jumelles. Nous en profitons pour déjeuner au bord de l’eau.

Bontebok national park
Bontebok national park

Passage à la réception du camp, occasion de faire quelques photos des oiseaux fréquentant le jardin comme les Tisserins du Cap mais aussi de petites souris rayée.

Tisserin du Cap - Bontebok national park
Tisserin du Cap – Bontebok national park
Rat rayé - Bontebok national park
Rat rayé – Bontebok national park

A l’accueil, nous complétons un formulaire de satisfaction et en profitons pour réaliser une sauvegarde de nos photos. Merci à Evelyne, très accueillante qui nous aura prêté son ordinateur. Ce sera aussi l’occasion d’échanger sur nos impressions sud-africaines. Nous repartons de ce parc avec une bonne impression, quelques espèces sympas, des milieux originels et un bon moment d’échange avec le personnel de la réception.

Notre dernière rencontre, juste à la sortie du parc : une Mangouste fauve, postée sur son rocher.

Mangouste fauve - Bontebok national park
Mangouste fauve – Bontebok national park

Pour en savoir plus :

Alouette bateleuse – Cape Clapper Lark 2, Alouette cendrille – Red-capped Lark 1, Astrild ondulé – Common Waxbill 6, Bergeronnette du Cap – Cape Wagtail 2, Busard maure – Black Harrier 6, Buse rounoir – Jackal Buzzard 1, Canard à bec jaune – Yellow-billed Duck 1, Cisticole à sonnette – Levaillant’s Cisticola 1, Coliou rayé – Speckled Mousebird 4, Cossyphe du Cap – Cape Robin-Chat 3, Crécerelle des rochers – Rock Kestrel 2, Élanion blanc – Black-winged Kite 4, Engoulevent musicien – Fiery-necked Nightjar 1, Étourneau sansonnet – Common Starling 5, Francolin à ailes grises – Grey-winged Francolin 1, Gladiateur bacbakiri – Bokmakierie 1, Gobemouche fiscal – Fiscal Flycatcher 2, Gonolek boubou – Southern Boubou 1, Grand-duc africain – Spotted Eagle-Owl 2, Grue de paradis – Blue Crane 3, Héron cendré – Grey Heron 1, Héron mélanocéphale – Black-headed Heron 1, Huppe d’Afrique – African Hoopoe 2, Ibis hagedash – Hadada Ibis 2, Ibis sacré – African Sacred Ibis 15, Martinet à ventre blanc – Alpine Swift 2, Moineau mélanure – Cape Sparrow 1, Oie-armée de Gambie – Spur-winged Goose 32, Ouette d’Égypte – Egyptian Goose 2, Outarde de Denham – Denham’s Bustard 12, Pie-grièche fiscale – Southern Fiscal 1, Pigeon roussard – Speckled Pigeon 30, Pintade de Numidie – Helmeted Guineafowl 1, Prinia du Karroo – Karoo Prinia 1, Sentinelle du Cap – Cape Longclaw 1, Serin de Sainte-Hélène – Yellow Canary 2, Souimanga malachite – Malachite Sunbird 5, Sphénoèque du Cap – Cape Grassbird 2, Tarier africain – African Stonechat 5, Tisserin du Cap – Cape Weaver 10, Tourterelle du Cap – Ring-necked Dove 1, Traquet du Cap – Capped Wheatear 1, Vanneau couronné – Crowned Lapwing 1

Espèces de mammifères : Souris rayée 2, Mangouste grise 1, Mangouste fauve 1, Zèbre des montagnes du Cap 5, Bubale 15, Bontebok 50, Rhebuck 29, Raphicère champêtre 1

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *