FacebookTwitter

Samedi 26 décembre (après-midi)

Une fois la matinée passée à observer les Elanions nauclers et les Faucons crécerellettes quitter le dortoir, nous décidons de partir faire un tour en brousse à la recherche de leurs zones d’alimentation. Sur la carte, pas vraiment de route dans la zone que nous souhaitons prospecter. La route principale reliant Kaolack à Dakar est en pleine réfection. Les Bulldozers et les niveleuses sont en action tandis que sur la piste de délestage, les bus et les camions, roulant à vive allure, maintiennent en permanence un impressionnant nuage de poussière. Nous finissons par trouver un échappatoire avec une piste s’engageant vers le nord en direction du village de Dialo. Enfin nous sommes tranquilles et pouvons de nouveau nous servir de nos jumelles.

Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack

Une première mare qui est en fait un abreuvoir pour le bétail offre une halte bienvenue. De nombreux petits oiseaux s’y concentrent. Perchés dans les arbres, ils attendent que les environs soient sûrs pour descendre prélever rapidement quelques gorgées d’eau avant de se réfugier à nouveau dans les buissons.

Moineaux, alectos, choucadors près de kaolack
Moineaux gris, alectos à bec blanc, choucadors près de kaolack
Alecto à bec blanc près de Kaolack
Alecto à bec blanc près de Kaolack

On y trouve des Cordons bleus, différents de ceux d’Afrique australe avec leurs joues rouges, des Alectos à bec blancs, qui a cette époque de l’année ont le bec noir, et des Moineaux gris et dorés. Ces derniers sont particulièrement beaux, enfin surtout les mâles avec leurs belles parures jaunes or ! Les femelles sont beaucoup plus quelconques.

Cordonbleu à joues rouges près de kaolack
Cordonbleu à joues rouges près de kaolack

Nous nous éloignons de quelques centaines de mètres du village, et le milieu devient un peu plus sauvage. De grands Baobabs, sont disséminés dans le paysage ainsi que d’autres essences exotiques. Par endroit, le sol porte les traces d’une culture récente, céréales ou arachide. Ce milieu attire des Rolliers d’Abyssinie et de nombreuses tourterelles.

Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack

Afin de manger à l’abri de la chaleur, nous trouvons refuge sous un grand arbre au bord  de la piste. Pas le temps de dévorer nos sandwichs, des cris inconnus nous tirent à l’extérieur pour rechercher son auteur. Profitant des fleurs de notre arbre hôte, un Souimanga pygmée nous fascine avec son délicat plumage jaune et vert. Sans cesse en mouvement, il prospecte une à une les fleurs qui malheureusement pour nous se trouvent dans la partie haute de l’arbre … de plus le ciel s’est couvert, pas top pour les photos.

Souimanga pygmée près de kaolack
Souimanga pygmée près de kaolack

De passage rapide, une nouvelle espèce de guêpier fait une halte dans ce même arbre. C’est un Guêpier d’Orient au beau plumage vert. Ces observations nous motivent à laisser la voiture et partir faire « un bout de brousse ». Bien que la mi-journée ne soit pas le bon créneau, il y a de l’activité dans les buissons et dans les arbres. Les Pouillots de Bonelli, espèce nicheuse chez nous en France semblent particulièrement apprécier cet habitat et leurs petits cris se font régulièrement entendre de-ci delà. Plus discret, un Camaroptère à tête grise se déplace furtivement dans un buisson épineux. Il faudra de la patience pour arriver à l’avoir sur la carte mémoire !

Camaroptère à tête grise, près de kaolack
Camaroptère à tête grise, près de kaolack

Autre surprise paléarctique, un Circaète jean-le-blanc ne fait qu’un bref passage au dessus des grands Baobabs.

Circaète Jean-le-Blanc, près de kaolack
Circaète Jean-le-Blanc, près de kaolack

Quelques instants plus tard, ce sont des vautours africains qui empruntent le même trajet. Des cris sifflés au loin nous indiquent la direction à suivre. Nous tombons sur un petit groupe de Calaos à bec rouge ayant trouvé refuge dans un arbre avec une importante frondaison. Il y a de la vie à découvrir dans cette brousse pour peu que l’on prenne le temps de l’explorer. De retour vers la voiture, nous sommes gratifiés de l’observation d’un Rollier varié.

Baobabs près de kaolack
Baobabs près de kaolack

Nous reprenons la voiture pour nous enfoncer davantage dans ces paysages. A l’entrée d’un petit village, constitué de quelques cases, un Traquet brun est une nouvelle coche. Il chante depuis différents perchoirs, indifférent, alors que s’affaire une femme à quelques mètres de lui. En sortie du même village, sur quelques zébus errants, nous tombons sur deux grands oiseaux noirs au bec partiellement rouge. Ce n’est pas une espèce que nous avions remarquée sur le bouquin et il nous faut un peu de temps pour arriver à la l’identifier. En fait, c’est un corvidé et il répond au nom bizarre de Piapiac africain … Après vérification, ce nom provient de son cri grinçant, des séries de piac piac piac …

Piapiac africain près de kaolack
Piapiac africain près de kaolack
Piapiac africain près de kaolack
Piapiac africain près de kaolack

Nouvel arrêt et prospection d’une portion de brousse avec des champs où les récoltes ont déjà eu lieu. Sur le tronc d’un arbre, un écureuil arboricole à queue annelée s’enfuit à notre approche. C’est un Heliosciure de Gambie. Avec un peu de patience, il pointe à nouveau le bout de son nez à l’entrée de sa cavité.

Heliosciure de gambie vers Kaolack
Heliosciure de gambie vers Kaolack
Heliosciure de gambie vers Kaolack
Heliosciure de gambie vers Kaolack

Les champs environnants semblent le terrain de prédilection pour des Vanneaux à tête noire. Ils sont une douzaine à s’y alimenter et sont assez farouches. La encore, un peu de patience et ils se laissent photographier.

Vanneau à tête noire près de Kaolack
Vanneau à tête noire près de Kaolack

Nous terminons cette après midi près d’une nouvelle mare où se concentrent toutes les Tourterelles des environs. Maillées, vineuses, rieuses où d’Abyssinie, nous avons le choix et le temps pour détailler les subtilités de taille et de plumage.

Tourterelle rieuse près de Kaolack
Tourterelle rieuse près de Kaolack
Tourterelle maillée près de Kaolack
Tourterelle maillée près de Kaolack
Tourterelle pleureuse près de Kaolack
Tourterelle pleureuse près de Kaolack
Tourtelette d'Abyssinie près de Kaolack
Tourtelette d’Abyssinie près de Kaolack
Tourterelle masquée près de Kaolack
Tourterelle masquée près de Kaolack

En quittant le site, deux Youyous du Sénégal nous survolent puis deux Perruches à collier. Cette visite en brousse a été très fructueuse et nous a permis de découvrir de nombreuses espèces typiquement sénégalaises.

Pique-boeuf à bec jaune près de Kaolack
Pique-boeuf à bec jaune près de Kaolack

kaolack (28)

Pique-boeuf à bec jaune près de Kaolack
Pique-boeuf à bec jaune près de Kaolack
Village près de Kaolack
Village près de Kaolack
Rollier d'Abyssinie près de Kaolack
Rollier d’Abyssinie près de Kaolack
kaolack (24)choucador-a-ventre-roux
Choucador à ventre roux, environs de Kaolack, Sénégal
Espèces d'oiseaux observés près de Kaolack

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *