FacebookTwitter

Si la plupart des touristes viennent au Cap Malheureux pour admirer son église, voire se marier, en ce qui nous concerne c’est la lecture des comptes-rendus ornithos que nous avions potassés avant notre départ qui nous a motivés. En juillet, le Cap Malheureux est en effet un très bon site pour le seawatch. Situé juste en face du Coin de Mire il est en effet possible d’observer les oiseaux qui y nichent ou qui longent la côte lors des journées venteuses. En rentrant de la sortie cata, nous avons tenté l’expérience. Nous sommes début août, cela devrait passer ! Nous voilà donc sur la plage, au milieu des mariés japonnais, notre longue-vue pointée vers le large.

Le Coin de Mire depuis le Cap Malheureux
Le Coin de Mire depuis le Cap Malheureux

Après une journée bien grise, nous profitons de quelques éclaircies entrecoupées par de petites averses. Une bien belle lumière pour cette fin d’après-midi.

Cap Malheureux
Cap Malheureux

Mais nous sommes un peu déçus. Effectivement, le Coin de Mire à quelques kms seulement, est bien visible, mais nous devons nous contenter de deviner la silhouette des Phaétons à brins rouges qui tournent autour des falaises. Très peu d’oiseaux marins de façon générale, tout passe très loin. Visiblement, il vaut mieux venir en juillet où le vent de sud-est est bien plus fort.

Coin de Mire depuis le Cap Malheureux
Coin de Mire depuis le Cap Malheureux

Nous en profitons pour prendre des photos des espèces introduites comme l’omniprésent Martin triste ou encore la Tourterelle zébrée.

Martin triste, Cap Malheureux
Martin triste, Cap Malheureux
Tourterelle zébrée, Cap Malheureux
Tourterelle zébrée, Cap Malheureux
Tourterelle zébrée, Cap Malheureux
Tourterelle zébrée, Cap Malheureux

Tandis que la marée descendante découvre les blocs de basalte et les statuettes hindoues, les pêcheurs avancent dans le lagon.

Cap Malheureux
Cap Malheureux
Pêcheur, Cap Malheureux
Pêcheur, Cap Malheureux

Ils sont suivis par un Héron strié passant presque inaperçu sur les roches sombres.

Héron strié, Cap Malheureux
Héron strié, Cap Malheureux
Héron strié, Cap Malheureux
Héron strié, Cap Malheureux
Héron strié, Cap Malheureux
Héron strié, Cap Malheureux

La lumière décline rapidement. Une dernière image pour la route, certes un peu cliché, mais c’est joli quand même !

Cap Malheureux
Cap Malheureux

Et la fameuse église alors ? ben … on a oublié de la prendre en photo …

Vous aimerez aussi

2 Replies to “Le Cap Malheureux”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *