Ile d’Oléron, février 2017

FacebookTwitter

21 février 2017. Continuons nos articles en retard et notre balade le long de la côte atlantique. Nous voici à présent en Charente-Maritime, sur l’Ile d’Oléron réputée pour ses huîtres et ses oiseaux.

La météo ne s’est pas améliorée et c’est toujours sous un ciel maussade que nous entamons notre découverte de l’île. C’est par le port de pêche de la Cotinière qui attire de nombreux laridés que nous commençons. Là encore, un Goéland à ailes blanches est signalé depuis quelques jours. Par chance, un bateau nettoie et vide ses caisses de poissons, concentrant autour de lui l’activité des goélands.

Bateau de pêche dans le port de l Cotinière

Bateau de pêche dans le port de la Cotinière

Port de la Cotinière, Oléron

Port de la Cotinière, Oléron

Au milieu de tous les oiseaux, nous ne tardons pas à retrouver le Goéland à ailes blanches, un 2ème année, qui se démarque assez nettement au milieu des autres.

Goéland à ailes blanches et Goélands argentés, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches et Goélands argentés, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Nous resterons un bon moment à l’observer, tentant de faire quelques images, mais avec aussi peu de lumière, ce n’est pas toujours facile !

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Le bateau de pêche est enfin prêt à partir et quitte le port. La frénésie prend fin et les oiseaux se dispersent. Quant au GAAB, peu farouche, il se pose sur la rambarde d’un ponton se laissant facilement faire tirer le portrait.

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d'Oléron

Goéland à ailes blanches, port de la Cotinière, Ile d’Oléron

Goéland à ailes blanches et Mouettes rieuses dans le port de la Cotinière

Goéland à ailes blanches et Mouettes rieuses dans le port de la Cotinière

Nous reprenons la route et longeons la côte en direction du phare de Chassiron. Un arrêt sur le lieu-dit de Conche Madame est l’occasion de réaliser de jolies observations de limicoles et de bernaches.

Conche Madame, île d'Oléron

Conche Madame, île d’Oléron

Nous estimons à plus de 150 individus le groupe de Bernaches cravants. Posées sur les rochers dégagés par la marée elles se laissent facilement observer et photographier.

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d'Oléron

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d’Oléron

Bernaches cravants et Aigrettes garzettes, Ile d'Oléron

Bernaches cravants et Aigrettes garzettes, Ile d’Oléron

Bernaches cravants et Aigrettes garzettes, Ile d'Oléron

Bernaches cravants et Aigrettes garzettes, Ile d’Oléron

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d'Oléron

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d’Oléron

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d'Oléron

Bernaches cravants et Bécasseaux sanderlings, Ile d’Oléron

Les limicoles baladent au milieu des algues et sur la plage en quête de nourriture. Quelques Bécasseaux violets resteront malheureusement hors de portée de l’objectif. Il n’en va pas de même pour les Bécasseaux sanderlings (près de 200) et les Tournepierres à collier (environ 350) qui, avec un peu de patience et de discrétion, finissent par passer tout près.

Groupe de Bécasseaux sanderlings, Ile d'Oléron

Groupe de Bécasseaux sanderlings, Ile d’Oléron

Bécasseau sanderling, Ile d'Oléron

Bécasseau sanderling, Ile d’Oléron

ile-oleron (16)tournepierre-a-collier

Tournepierre à collier, Conche Madame, Ile d’Oléron

Au loin, au milieu d’un reposoir de goélands, se dissimulent 2 Goélands pontiques, un 2ème année ainsi qu’un adulte. Bien trop éloignés pour tenter ne serait-ce qu’une photo souvenir. Par chance nous en retrouvons un autre un peu plus loin sur le lieu-dit « La Vitrerie », à proximité du phare. Il s’agit à nouveau d’un adulte, et cette fois-ci, il est possible de réaliser une image. Si si, on le voit, il est au milieu !

Groupe de Goélands : bruns, argentés et au milieu ... 1 pontique adulte

Groupe de Goélands : bruns, argentés et au milieu … 1 pontique adulte

En digi, plus facile à reconnaître !

Goéland pontique, Ile d'Oléron

Goéland pontique, Ile d’Oléron

Nous finissons par arriver au phare de Chassiron d’où il peut être intéressant de regarder en mer. En scannant à la longue-vue nous tombons sur 1 Grèbe esclavon et 10 Harles huppés. Les Bernaches cravants sont omniprésentes. Un groupe au bord de la plage donne l’occasion de réaliser une nouvelle série de photos.

Groupe de Bernaches cravants, Ile d'Oléron

Groupe de Bernaches cravants, Ile d’Oléron

Bernache cravant, Ile d'Oléron

Bernache cravant, Ile d’Oléron

Bernache cravant, Ile d'Oléron

Bernache cravant, Ile d’Oléron

Le soleil déclinant, il est temps de quitter l’île pour tenter d’observer les Hiboux des marais hivernant dans les prairies autour de Brouage.

Marais aux alentours de Brouage à la tombée de la nuit

Marais aux alentours de Brouage à la tombée de la nuit

Marais aux alentours de Brouage à la tombée de la nuit

Marais aux alentours de Brouage à la tombée de la nuit

Facilement reconnaissable à son vol léger un premier hibou fait son apparition. Il longe les haies à la recherche de proies avant de se poser au milieu des champs. Belle observation dans la longue-vue ! Au final nous en contacterons 6, une bien belle façon de terminer la journée !

Vous aimerez aussi

  • Découverte de la DombesDécouverte de la Dombes Samedi 1er avril. Temps assez maussade pour ce premier week-end d'avril. Mais ce n'est […]
  • Le Cap corse, jour 2Le Cap corse, jour 2 Vendredi 06 mai 2016 Comme prévu nous attaquons cette journée sur les hauteurs de […]
  • Lac du Der, automne 2016Lac du Der, automne 2016 octobre 2016. Le Der, c’est assez loin depuis nos terres provençales ! Il nous aura […]

Un commentaire

  • Toujours de très bons reportages naturalistes, commentés de manière agréable à lire et très bien illustrés avec des photos vivantes et réalistes. Merci Sophie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *