La Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues
FacebookTwitter

L’île de Rodrigues n’accueille qu’une seule espèce de mammifère indigène, et il s’agit d’une espèce endémique : la Roussette de Rodrigues (Pteropus rodricensis). L’envergure de cette grande chauve-souris peut atteindre 90 cm.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Elle niche dans les grands arbres des forêts denses de l’île mais elle peut également former des dortoirs dans des plantes exotiques comme ici dans les aloès.

Roussette de Rodrigues

Aloès, espèce invasive sur Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues au réveil

Roussette de Rodrigues

Dortoir de Roussette de Rodrigues

La roussette se nourrit de fruits indigènes et de nectar. Elle joue donc un rôle important dans le maintien des écosystèmes et la pollinisation.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Cette espèce, comme de nombreuses autres de l’archipel des Mascareignes, est passée proche de l’extinction. Dans les années 70 il restait moins de 70 individus (facile à retenir !). Grâce à la mise en place de mesures de protection et à la restauration des milieux, les effectifs ont pu augmenter. En 2014, la population était estimée à environ 18000 roussettes. Un véritable succès ! La Roussette de Maurice ne possède pas de prédateur naturel. Les menaces qui continuent de peser sur elle sont la destruction de son habitat et les cyclones.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

La journée, les roussettes se regroupent dans les arbres, mais il n’est pas rare d’en voir voler même en plein après-midi.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Pour se protéger de la lumière, elles se drapent dans leurs ailes.

Roussette de Rodrigues se drapant pour se protéger du soleil

Roussette de Rodrigues se drapant pour se protéger du soleil

Elles ont tendance à se regrouper et à former, ce que l’on appelle dans d’autres régions du monde, des « nids de roussettes ». Comment expliquer cette attitude ? On le comprend bien pour les manchots qui se protègent ainsi du froid. Mais ici ? Et bien c’est le contraire, elles se mettent ainsi à l’abri du soleil. C’est de la chaleur qu’elles se protègent !

Roussette de Rodrigues

« Nid de roussettes » de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Je peux rentrer les gars ??

Lorsque la fin de journée arrive, les bruyantes colonies se réveillent. C’est parti pour séances d’étirements, de toilette, de bâillements.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Alors que la journée touche à sa fin, elles prennent leur envol dans les lumières orangées du ciel rodriguais.

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Fin de journée sur l’île de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Roussette de Rodrigues

Pour en savoir plus sur cette espèce, nous vous invitons à regarder cette petite vidéo très instructive proposée par la Mauritian Wildlife fondation.

Photothèque

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *