FacebookTwitter

Tout commence en octobre 2017 quand la nouvelle officielle tombe : j’ai obtenu un détachement en Nouvelle-Calédonie comme prof de philo à Pouembout, en Province Nord, dans ce qu’on appelle ici la région VKP (Voh – Kone – Pouembout). Vite regardons sur la carte où se trouve ce village …*

Cette région est peu peuplée. Pouembout accueille 2900 habitants et Kone, la « grosse ville » à seulement quelques kms, environ 8300.

Première réaction mitigée … Contente d’obtenir un détachement, un peu inquiète de partir seule dans un endroit si isolé. Mais bon, au moins ce sera un dépaysement assuré ! J’accepte le poste et c’est parti pour 3 mois de démarches administratives. Heureusement, dans mon cercle de connaissances, nombreux sont ceux qui revenaient du caillou et qui m’ont aidé dans les méandres kafkaiens ! J’en profite pour les remercier vivement au passage !! La chance était décidément de mon côté : des amis d’un collègues de boulot habitant à Kone m’ont également bien facilité la tâche. Voici donc quelques conseils pratiques :

Comment organiser sont départ en Nouvelle-Calédonie :

  • Première démarche pour les enseignants : passer la visite médicale auprès d’un médecin agréé par l’éducation nationale pour avoir le droit de prendre l’avion.
  • Demander une avance sur salaire auprès de son académie d’origine en octobre-novembre car la première paye calédonienne tombe fin mars et il faut avancer tous les frais.
  • Sécurité sociale : la MGEN ne fonctionne pas comme sécu en Nouvelle-Calédonie, elle est remplacée par la CAFAT. Il faut donc contacter la MGEN et leur signaler leur départ. Il est possible de garder la MGEN comme mutuelle mais il faut changer de service et prendre un contrat international, qui n’est pas donné d’ailleurs.
  • Ouvrir un compte bancaire : il est préférable d’ouvrir un compte à l’avance ce qui facilite toutes les démarches. La Banque de Nouvelle-Calédonie est partenaire de la banque populaire. Si vous êtes client à la banque populaire il est alors possible d’ouvrir un compte à distance. Pour ce faire, prenez contact avec la BNC
  • Organiser son déménagement : au départ, je pensais partir avec juste mes sacs en soute et tout racheter sur place. Mais après avoir discuté avec les personnes qui revenaient je me suis ravisée. La vie est bien plus chère ici et cela ne vaut pas le coup de tout racheter. Prendre des affaires persos, un peu de déco permet aussi de se sentir un peu plus chez soi. J’ai donc suivi ces conseils et me suis rapprochée de l’agence Magnoni basée à La Farlède. Un commercial vient chez vous estimer le volume que vous voulez faire partir et établit un devis gratuitement. Une fois le devis accepté, il ne reste plus qu’à fixer une date pour le déménagement. Pour vous donner un ordre d’idée, j’ai fait partir 2m3 pour 2500€ en choisissant la formule éco, c’est-à-dire que les cartons et le papier bulle étaient livrés mais j’ai fait moi-même les cartons (avec l’aide d’une copine, merci Anne-Laure 😉 ) Ne pas transporter de terre ou de végétaux et fournir les factures pour le matériel de moins de 6 mois (electro-ménager, optique …). J’ai donc dû abandonner ma collection de sables … Quelques affaires que j’ai emportées :
    • Matériel camping (tente, chaussures …)
    • Matériel cuisine (Vaisselle, torchons, grille pain …) on verra bien dans quel état ça arrive !
    • livres (philo, romans, guides nature et voyages)
    • albums photos
    • Déco

Une fois les cartons faits les déménageurs viennent chez vous les récupérer et ils seront livrés directement chez moi à Kone. Il faut attendre qu’un bateau parte puis environ 2 mois de traversée. Mes cartons sont partis le 13 janvier et devraient arriver fin mars.

Préparation de mes 2m3. PS : le guide ornitho je l’ai gardé en soute avec moi 😉

Les frais de déménagements sont pris en charge par une prime versée dans le courant du mois de mars : l’IFCR – Indemnité forfaitaire de changement de résidence. Pour y avoir droit vous devez impérativement garder votre carte d’embarquement et la présenter à votre arrivée au service financier du Rectorat de Nouvelle-Calédonie. Ne la jetez pas !!!

Ensuite il y a eu tout le départ à préparer : résilier les forfaits SFR, assurance, vendre les meubles, vendre la voiture. Certains choisissent d’ailleurs de l’envoyer par conteneur mais il faut que la voiture remplisse certaines conditions et soit totalement nettoyée. Mais c’est vrai qu’en Nouvelle-Cal les voitures sont vraiment très chères ! il faut arrêter de comparer avec la métropole paraît-il …

Pour plus d’information sur l’introduction d’objets en Nouvelle-Calédonie lisez le site des douanes.

Les billets d’avions, s’il s’agit d’un détachement, sont pris par l’éducation nationale. 20% de leur montant restent à notre charge. (Pour ma part cela revenait à environ 300€). Les billets arrivent tard. Je les ai reçus le 12 janvier pour un départ le 5 février.

On a droit à 2 bagages en soute. Pensez à prendre de quoi survivre pendant les 2 premiers mois avant l’arrivée de la malle : crème solaire (hors de prix ici et de la 50 !! ici on bronze pas, on brûle), vêtements d’été, livres, sandales, une veste anti-pluie, de l’anti-moustique !!

  • Arrivée à l’hôtel. Il est possible de se faire rembourser les frais d’hôtel des premiers jours : pensez à demander une facture et une attestation de résidence ! J’avais réserver un hôtel au hasard par booking.com à Beaurivage : très bon choix et bien placé, je vous le conseille 😉 on peut même faire de seawatch depuis le balcon 🙂
  • Trouver un logement en brousse. Plusieurs agences sont basées à Kone. Vous pouvez également chercher à passer par les particuliers en vous abonnant au groupe FB VKP ou sur le site Immobilier NC. Pour ma part j’avais un contact avec une personne travaillant à Ellipse Immo. J’ai donc choisi mon appart avant de venir sur photo dans une petite résidence récente avant de partir de métropole ce qui m’a permis d’avoir rapidement une attestation de résidence ce qui a facilité pas mal de démarches.

Toutes ces démarches étant réglées il n’y a plus qu’à prendre l’avion ! Décollage de Marseille le 5 février à 10h30. C’est parti pour 26h30 de vol !

Décollage de Marseille

Arrivée tardive à Paris … tempête de neige … on reste bloqué dans l’avion …

Aéroport de Paris Charles de Gaule sous la neige

On finit par descendre … je cours pour récupérer mon Paris – Tokyo et j’arrive juste juste … mais lui aussi a du retard ouf ! 12h de vol pour Tokyo. L’avion est complet et on est un peu à l’étroit … Par chance, je tombe à côté d’un de mes futurs collègues muté à Pouembout également. On a largement le temps de faire connaissance et c’est bien sympa ! Nous volons vers la nuit mais pas facile de dormir dans ces conditions.

Décollage de Tokyo

Arrivée à Tokyo en retard également dans la matinée, juste le temps de changer d’avion qui d’ailleurs nous attend pour partir et nous voilà à bord de Aircalin, c’est mignon. Pas le temps de prendre une douche, pourtant réputée dans cet aéroport. Tout le monde m’en a parlé, « prends une douche à Tokyo tu verras c’est top ». Bon ben je sais pas à quoi elle ressemble du coup ! Cette fois-ci le vol n’est pas complet et j’ai droit à 2 sièges 🙂 Petite sieste, lecture du « Désir ultramarin – Les Marquises après les Marquises » de Michel Onfray … je me reconnais dans ces lignes : « Quelle heure est-il ? Celle du lieu d’où nous venons, de l’endroit vers lequel nous allons, ou de la géographie dans laquelle nous nous trouvons ? C’est incontestablement celle du corps socialisé, plié dans les draps de la culture ». 9 heures de vol et nous arrivons à Nouméa vers minuit. Les bagages ont suivi, ouf ! passage à la douane sans contrôle, mais visiblement il y en a souvent, récupération de la voiture de loc et direction l’hôtel à 40 mn de route de la Tontouta. Les démarches de l’arrivée dans un prochain article !

Voilà donc quelques idées et infos, si vous avez besoin d’éléments supplémentaires ou si vous voulez ajouter des précisions n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à me contacter par message.

Vous aimerez aussi

One Reply to “Organiser son déménagement en Nouvelle-Calédonie”

  1. Chère voyageuse
    Heureuse de savoir que vous avez atteint la baie des citrons avant de mettre cap au nord !
    Bonne installation et bonne rentrée !
    Ex proviseure…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *