FacebookTwitter

21 février 2018

Contente d’avoir découvert Creek salé quelques jours auparavant et d’y avoir observé une hirondelle des arbres, je retourne sur le site en sortant des cours en fin d’après-midi. Nous sommes en pleine saison des pluies et les orages de fin de journée commencent à gronder. Mais ils sont encore loin, j’ai un peu de marge avant qu’ils n’arrivent. De plus, avec ces conditions, les lumières sont magiques 🙂

La piste de Creek salé un soir d’orage
Creek salé un soir d’orage

Les groupes de martins tristes se posent sur le bétail, gardes-manger ambulants, et ce soir ils ne sont pas loin de la piste !

Martins tristes et bétail sur la piste de Creek salé
Martins tristes et bétail sur la piste de Creek salé
Bétail sur la piste de Creek salé

Je finis par arriver le long du creek, un martin-chasseur se tient au bord de la piste, à l’affût du moindre insecte de passage.

Martin-chasseur sacré, Creek salé

Le ciel se fait de plus en plus sombre … Peu d’hirondelles cette fois-ci et plus de trace de l’hirondelle des arbres mais au loin, de nombreux limicoles. J’accélère le rythme pour avoir le temps de les observer …

Creek salé sous l’orage
Creek salé

C’est sous un léger grain que je commence l’observation. Il plane ici une petite ambiance de Camargue … de grands espaces, des odeurs de vase, des moustiques (bon ici il y a la dengue faut quand même faire attention) et des limis assez loin. Je n’avais pas pris ma longue-vue cela me servira de leçon, je reviendrai mieux équipée ! Par chance, certains oiseaux se tiennent à proximité ce qui permet de les identifier. Des similitudes avec le delta du Rhône … des groupes de tournepierres à collier trouvant ici des conditions idéales pour fuir l’hiver de l’hémisphère nord avant de rejoindre leurs terres arctiques pour la reproduction, mais également des pluviers et des bécasseaux. Les pluviers ici ne sont pas dorés mais fauves, les bécasseaux minutes sont en réalité des bécasseaux à cou roux et ceux un peu plus hauts sur pattes avec une calotte roussâtre, des bécasseaux à queue pointue.

Tournepierre à collier et Bécasseau à queue pointue, Creek salé
Bécasseaux à cou roux, Creek salé
Pluvier fauve, Creek salé
Tournepierres et bécasseau à queue pointue, Creek salé

Mais l’orage finis par me rattraper, le grain commence à s’intensifier … je quitte la zone avant de rester bloquée … les inondations ne sont pas rares ici, mais satisfaite de découvrir ce magnifique terrain de jeu à proximité de chez moi, je reviendrai !! Arrivée chez moi, je me rends compte que la foudre a grillé la box … c’est beau l’orage, mais bon …

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *