FacebookTwitter

27 février 2018

Nouveau passage en fin de journée, après les cours, à Creek salé. Cette fois-ci pas d’orage, et un jolie lumière sur les paysages, ce qui permet de faire quelques images avec de nouvelles ambiances.

Creek salé, Pouembout

Cette fois-ci je suis venue équipée de ma longue-vue, mais les limicoles semblent être moins nombreux que la fois précédente. Plus un seul bécasseau. En revanche les pluviers fauves sont toujours aussi nombreux. Je ne contacte que 3 tournepierres contre une quinzaine quelques jours auparavant. La marée étant basse, et la vasière à sec ils ont peut-être gagné d’autres lieux de nourrissage.

Creek salé, Pouembout
Pluvier fauve et tournepierres à collier, Creek salé, Pouembout
Pluvier doré et Tournepierre à collier, Pouembout

Plus loin au milieu des salicornes, d’autres limicoles : 3 barges à queue rousse et un courlis corlieu … ils se réfugient ici en attendant que les conditions deviennent plus favorables dans l’hémisphère nord …

17h30, le soleil commence à décliner. C’est l’heure pour faire les photos, le créneau est court ici pour éviter les brumes de chaleur !

Creek salé, Pouembout

Un milan siffleur se dore au soleil.

Milan siffleur, Creek salé, Pouembout

Par chance, un pluvier fauve se montre particulièrement coopératif. Malheureusement celui-ci n’a pas encore commencé à muer alors que d’autres individus commencent à revêtir leur plumage nuptial. Avec un peu de chance, les photos avec plumage nuptial seront pour une prochaine fois ! Mais on va pas se plaindre, la lumière est quand même top.

Pluvier fauve, Creek salé
Pluvier fauve, Creek salé, Pouembout
Pluvier fauve, Creek salé, Pouembout

Instant éphémère, le soleil ne tarde pas à passer sous la barre de nuages qui se dessine à l’horizon, c’est l’heure de rentrer, les moustiques se font voraces !

Creek salé, Pouembout

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *