FacebookTwitter

Mardi 3 avril. Petit passage rapide après les cours à Creek salé. Après un week-end à la météo capricieuse, le ciel est encore un peu gris mais ça devrait passer … D’après les locaux, cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu une saison des pluies si marquée … Moi qui pensait qu’il faisait beau en Nouvelle-Calédonie ! Le long de la piste qui mène au ponton, les martins chasseurs sacrés se succèdent. L’un d’eux se montre plutôt coopératif !

Martin chasseur sacré à l’affût, Pouembout

Je me poste pour observer les limicoles au milieu des vasières. Ils sont malheureusement trop loin pour la photo. La longue-vue, ici non plus, n’est pas du luxe ! Les pluviers fauves sont toujours en grand nombre, environ une centaines et revêtent un plumage de plus en plus marqué. L’heure du départ approche. J’aperçois d’autres oiseaux mais, entre temps, les nuages se sont accumulés et j’ai droit à une bonne averse, le temps de retourner à la voiture, me voilà trempée ! Autant que ce Vanneau soldat !

Vanneau soldat sous la pluie, Creek salé

La pluie finit par passer et les hirondelles messagères se remettent à virevolter … On se croirait au printemps ! Je reprends mon comptage de limis. Au milieu des innombrables pluviers, il reste encore 6 tournepierres, 4 bécasseaux à collier roux, 2 bécasseaux à queue pointue et 1 chevalier de Sibérie. Tout ce petit monde aura bientôt déserté le caillou ! Les nuages se dissipent petit à petit pour laisser passer les rayons de soleil de fin de journée. Y a pas à dire, les lumières ici sont vraiment magiques !

Creek salé après l’averse
Creek salé après l’averse

 

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *