FacebookTwitter

7 et 8 octobre 2018

Ce week-end, je vous emmène sur l’île des pins, l’île la plus proche du paradis. C’est vrai que depuis mon départ dans le Pacific, j’ai eu la chance d’admirer de nombreux sites paradisiaques, mais, j’avoue que l’île des pins fait partie du top 10 🙂 Je n’avais pas encore eu l’occasion d’y aller, mais c’est vrai que sur un week-end ça reste jouable, enfin quand on vit en Calédonie et qu’on a l’occasion d’y retourner ! Mais il y a pas mal d’activités sympas et le mieux, pour ceux qui ne comptent y aller qu’une seule fois, est de bloquer 4 jours. Dans ce cas, il est plus pratique de louer une voiture. Mais pour un week-end, en ciblant quelques activités sur une partie de l’île, le service de navettes est suffisant. Pour ce petit week-end au parfum de vacances, nous avons donc pris un petit chalet au camping Atchu, pas loin de l’hôtel Ouré Tera, et avons utilisé les navettes.

Départ samedi matin de Magenta, ils ont installé des portiques ! La fouille des sacs est scrupuleuse … Dire qu’il y a à peine quelques mois on pouvait embarquer sans aucun contrôle ! Le ciel est assez couvert et le vent qui souffle depuis une semaine n’est pas encore totalement tombé, le vol et l’atterrissage sont sports !! Mais la vue sur le lagon est magique et se dégrade dans des couleurs surréalistes.

Survol du lagon en direction de l’île des pins

Arrivées à l’aéroport, nous empruntons la navette qui nous dépose à l’hôtel d’Ouré Tera d’où part le chemin qui mène au camping, il y en a tout juste pour 5mn à pieds. La piste n’est d’ailleurs pas top pour les voiture ! Mais le cadre vaut vraiment le coup et le site donne sur une jolie baie où il est possible de faire du snorkeling quand la houle est moins marquée. Nous posons nos bagages, réservons notre repas pour le soir et les sandwichs pour le lendemain midi et redescendons à l’hôtel pour manger. Je me croirais vraiment en vacances, le cadre tranche radicalement avec les ambiances du nord !

L’après-midi est tranquille, balade le long de la baie de Kanuméra qui encercle le rocher de rocher de Kaa Nuë Méra, rocher tabou qu’il est formellement interdit d’escalder ! Photos et boutiques ouvertes pour le passage d’un bateau de croisière australien. L’eau est malheureusement bien trop trouble, et je ne fais qu’un essai rapide avec le masque.

Baie de Kanuméra
Le rocher de Kaa Nuë Méra
Le rocher de Kaa Nuë Méra

Pour finir l’après-midi, nous louons un kayak à l’hôtel pour faire un petit tour dans la baie au milieu des tortues.

Kayak dans la baie de Kanuméra

Tandis que le soleil se voile, nous retournons au camping.

Plage devant le camping Atchu

Le lendemain matin, le petit déj est servi à 7h puis RDV à 7h75 à l’hôtel pour récupérer la navette qui nous conduira au point de départ des piroguiers de la baie d’Upi. Je prends mes bagages avec moi que je laisse à l’hôtel, et nous voilà embarquées avec les autres touristes. Nous gagnons rapidement la baie Saint-Joseph près de Vao et grimpons sur notre pirogue. C’est parti pour une balade sur les eaux paisibles de cette baie.

Baie d’Upi
Baie d’Upi

Malheureusement pour nous, le ciel bleu est vite envahi par de nombreux nuages … Cela manque un peu de lumière pour faire de jolies images des formations coralliennes s’élevant au milieu des eaux glauques.

Baie d’Upi
Baie d’Upi et le pic N’ga, point culminant de l’île
Baie d’Upi
Baie d’Upi
Baie d’Upi
Baie d’Upi

Le soleil fait à nouveau une brève apparition alors que nous touchons terre, quand ça veut pas !!

Baie d’Upi
Baie d’Upi
Baie d’Upi
Baie d’Upi

A partir du fond de la baie, il faut une petite heure de marche pour rejoindre la piscine naturelle en traversant la forêt où retentissent les chants des notous. Avant d’arriver au site, il faut payer 200 fr à la tribu pour l’accès, pensez donc à prendre de la monnaie ! Décidément la chance ne nous sourit pas cette fois-ci, car c’est à nouveau sous la pluie et à marée basse que nous arrivons.

Piscine naturelle de l’île des pins, il paraît que c’est beau sous le soleil !!
La piscine naturelle
Piscine naturelle à marée basse et sous la pluie !

J’hésite un peu avant de me mettre l’eau, la météo n’est pas très engageante, mais maintenant qu’on y est … J’enfile palmes masque et tuba. effectivement ça vallait le coup, pas mal de poissons et peu farouches, en particulier 2 espèces de poissons-clowns, le poisson-clown de la grande barrière (Amphiprion akindynos) et le poisson-clown bistré (Amphiprion melanopus).

Poisson-clown bistré dans la piscine naturelle

Il n’y a plus qu’à marcher jusqu’à l’hôtel Le Méridien pour rejoindre la route principale où vient nous récupérer la navette. Retour à l’hôtel Ouré Tera puis l’aéroport alors que le ciel se dégage enfin ! Un bien beau week-end avant de retourner en brousse !

C’est le départ !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *