FacebookTwitter

Lundi 13 août 2018

Nous quittons Tikehau pour un nouvel atoll, le plus grand de la Polynésie française et le deuxième au monde : Rangiroa, qui signifie dans la langue paumotu « vaste ciel ». Ce récif corallien, formé sur le sommet d’un volcan sous-marin, s’étend sur plus de 200 km et regroupe près de 400 îles dont deux seulement sont habitées de façon constante.

Nous débarquons en début d’après-midi sur l’île et sommes accueillies par la une monitrice de Rangiroa plongée, structure avec laquelle nous avions réservé à l’avance pour une sortie snorkeling dans la réputée passe de Tiputa. Les plongées en bouteilles sont particulièrement réputées ici car les chances d’observer des grands animaux sont grandes, mais également de rencontrer les grands dauphins qui vivent ici et qui peuvent se montrer particulièrement curieux. Pour la plongée bouteille, il faudra revenir une fois que j’aurai passé mes niveaux, en attendant nous nous contenterons de la balade en PMT, très sympa également.

Rangiroa Plongée

Nous sommes conduites au centre où nous sommes très bien accueillies et patientons tranquillement jusqu’à l’heure du départ. René, l’instructeur, prend le temps de bien expliquer les mesures de sécurité avant le départ, et surtout le comportement à adopter au cas où les dauphins viennent à nous, en particulier éviter le contact, certains virus pouvant être transmis aux animaux. Nous voilà partis avec un petit groupe direction la passe de Tiputa. Il faut attendre que le courant soit entrant, c’est-à-dire que la pleine mer entre dans le lagon. En sens inverse, le courant est bien trop fort et les vagues trop formées pour pouvoir y nager sans risques. Alors que nous remontons la passe en bateau, nous croisons nos premiers dauphins. Il s’agit de grands dauphins, sédentaires, ils assurent un spectacle permanent dans cette passe !

Grand dauphin dans la passe de Tiputa

Deux dauphins viennent à notre rencontre, l’observation est rapide mais intense. Ils font rapidement demi-tour avant de se fondre à nouveau dans les profondeurs.

Grands dauphins

Nous descendons la passe où les coraux ont du mal à se développer tant les courants sont forts ici. Nous nageons au milieu des nasons tandis que les silhouettes des requins, pointes blanche et pointes noires, se dessinent au fond. Nous remontons au bateau pour refaire la descente de la passe, cette fois-ci sur l’autre versant. La balade se termine par le sentier sous-marin où les coraux et les poissons sont plus nombreux. Quelques balises où viennent se poser les sternes à dos gris agrémentent le parcours en donnant quelques informations sur les espèces présentes. On peut dire que nous aurons bien profité de notre première après-midi sur Rangiroa !

De retour sur la terre ferme, la monitrice nous raccompagne à notre pension, la pension Cécile où nous installons nos quartiers. La chambre est superbe, mais il fait déjà nuit, il faudra attendre le lendemain matin pour découvrir le cadre. Petit repas de poisson, les restes seront jetés à la mer, attirant de nombreux requins, y compris des citrons, une véritable cérémonie !

Pension Cécile

Mardi 14 août

Je me lève de bonne heure pour découvrir le lagon au pied de la pension. Il se déploie tel un lac sous les premiers rayons de soleil.

Pension Cécile

L’ambiance paisible n’est troublée que par les cris des quelques oiseaux filant le long du motu : aigrette sacrée, sternes huppées et à dos gris, noddis bruns tandis que les requins vadrouillent en surface.

Requin à pointe noire au petit matin devant la pension Cécile
Requin à pointe noire au petit matin devant la pension Cécile
Requin à pointe noire au petit matin devant la pension Cécile
Requin à pointe noire au petit matin devant la pension Cécile
Aigrette sacrée en vol devant la pension Cécile
Sterne huppée en vol devant la pension Cécile
Sterne à dos gris en vol devant la pension Cécile
Pension Cécile

Après le petit déjeuner, nous partons en excursion pour l’îlot récif que nous avions réservée avec la pension la veille au soir. Difficile de choisir entre cette excursion et celle pour le lagon bleu que nous n’aurons pas l’occasion de faire, mais ce sera sans regret. Nous embarquons avec une famille de touristes, notre guide et des amis à lui et c’est parti pour une journée à l’autre bout de l’atoll. Petit détour par la passe de Tiputa pour observer les dauphins qui profitent des vagues du courant sortant pour jouer autour du bateau.

Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa

Nous traversons tout le lagon, accompagnés par les noddis bleus et bruns. Une pause au-dessus de cailloux détachés pour chercher notre repas. Je plonge avec le guide, il descend avec aisance au fond pour remonter avec une loche grisette. Deuxième descente, il remonte cette fois-ci avec un picot. Efficace ! Nous finissons par gagner un petit motu qui appartient à la pension. C’est dans ce cadre paradisiaque que nous passerons le reste de la journée.

Ilot Récif
Ilot récif
Ilot récif
Ilot récif

Les petits requins à pointe noire sont nombreux à sillonner la zone. Au programme, balade sur le motu au paysage déchiqueté qui me rappelle les falaises de Shabadrane à Mare, snorkeling dans les piscines naturelles, dégustation de bénitier, de copra, poisson grillé et pain coco dans une ambiance familiale et fort sympathique.

Cours de copra
Préparation du lait de coco
Pain coco
Préparation du repas, loche grillée
Art du tressage

Nous reprenons le bateau et glissons à nouveau sur le lagon. Dernier arrêt au sentier sous-marin pour une dernière séance snorkeling au milieu des requins à pointe noire, on ne s’en lasse pas !

Sterne à dos gris sur les balises du sentier sous-marin
Sterne à dos gris sur les balises du sentier sous-marin

Mercredi 15 août

Dernier jour dans les Tuamotu … nous préparons nos valises avant de partir faire un tour avec les vélos de la pension jusqu’à la passe de Tiputa où nous profitons une dernière fois du spectacle des dauphins, c’est mieux qu’à Marineland !!

Passe de Tiputa
Rangiroa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa
Grands dauphins dans la passe de Tiputa

Nous poussons jusqu’à la pointe pour prendre un café tandis que des frégates du Pacifique passent au-dessus de ma tête.

Pause café
Frégate du Pacifique

Retour au gîte pour récupérer les bagages et effectuer le transfert à l’aéroport, bondé en ce jour de grand départ : c’est la rentrée scolaire et de nombreux enfants quittent l’atoll pour se rendre à Papeete. Colliers de coquillages et cartables sur le dos, les mères en pleurs, la scène est émouvante. Ils ne reviendront pas avant plusieurs mois pour certains. Derrière la quiétude et la bonne humeur ambiante et le sourire des habitants, on oublie parfois que la vie ilienne est aussi difficile, séparations et départs sont le prix de la vie sur ces bouts de terre paradisiaques.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *