FacebookTwitter

Vendredi 17 août

Nous quittons Huahine dans la matinée, direction Bora Bora ! La vue est dégagée sur le lagon et le spectacle grandiose, il faut bien avouer qu’il est immense et ses couleurs irréelles. Je comprends mieux l’engouement pour cette île ! L’aéroport est situé sur un motu et il faut prendre une navette pour rejoindre la terre ferme. Etienne, ex membre du GECEM établi ici nous attend au débarcadère. Les retrouvailles à l’autre bout du monde sont toujours un peu étranges, comme si le passé refaisait tout à coup surface. Mais nous ne traînons pas : nous devons déjà partir en mer avec Tohora Bora Bora à la recherche des baleines. Petit contretemps, le moteur doit être révisé et nous patientons avant de partir. Bonne ambiance à bord, nous ne sommes que 4 : les deux skippers et nous.

Bora Bora
Bora Bora
Bora Bora

On échange sur les méthodes de whalewatching tout en blaguant. Malheureusement les conditions météos ne sont pas optimales : vent et forte houle … nous aurons beau chercher souffles et caudales, sans succès. Nous passons malgré tout un super moment mais n’échappons pas au petit surnom de black cat ! Nous sommes déposées à la plage où se trouve la maison de notre hôte, on est un peu traité en VIP J La soirée est sympa, échanges de souvenirs et d’expériences d’expat. J’ai encore parfois du mal à assimiler que je fais partie de cette tribu.

Samedi 18 août

Aujourd’hui nous faisons nos « touristes de base » et avions booké une journée avec « Nono » pour faire le tour du lagon en pirogue.

Noddi brun, Bora Bora

Pas facile de trouver des sorties sans shark feeding ici, nous ne coupons pas au traditionnel arrêt au spot à pointe noire et raie pastenague.

Requin à pointe noire, Bora Bora

C’est certes l’occasion de faire quelques images, mais je préfère de loin les rencontres inopinées comme celle de ce groupe de raie aigle ou léopard, comme on veut, observé en snorkeling pas loin du motu du pique-nique. Ce sont les raies que je préfère, si majestueuses et aux dessins d’une grande finesse.

Raies aigles, Bora Bora
Raies aigles, Bora Bora

Alors que nous sortons de l’eau, le repas est prêt, espadon et salades, le tout très bien cuisiné, un délice !

Aéroport de Bora Bora

Nous continuons le tour du lagon que nous terminons par un arrêt au jardin de corail. De jolis poissons et patates mais surtout une magnifique murène !

Jardin de corail, Bora Bora

La journée aura été bien remplie et nous laissera de bien beaux souvenirs ! Le soir, changement de gîte, nous sommes hébergées par des amis de nos connaissances, de l’autre côté de l’île, ce qui nous permet de découvrir son côté moins touristique. C’est le week-end et partout dans les petites habitations résonne la musique tandis que les grillades se préparent. Nous sommes reçues comme si nous étions de la famille. Je suis toujours profondément émue par ce genre de rencontres, et, depuis mon départ, j’en ai fait un bon nombre.

Dimanche 19 août

Aujourd’hui, c’est notre dernière chance pour observer les baleines … Nous partons de bonne heure pour rejoindre le port et nous voilà de nouveau en mer avec Tohora. Cette fois-ci les conditions sont optimales et au bout de 45 mn de recherche des souffles sont repérés. Nous ne sommes pas les seuls visiteurs aujourd’hui et nous sommes longuement briffés sur la méthode d’approche et les distances à tenir. Nous nous approchons en bateau et observons le comportement des cétacés avant la mise à l’eau. Les animaux étaient 3 au départ mais avant notre arrivée l’un des deux mâles avait déjà mis les voiles. Le moment tant attendu arrive : nous allons à l’eau. Moment magique et inespéré, un rêve de gosse qui se réalise, quand je vois la baleine se tourner vers moi, son œil passer à ma hauteur avant de sonder. L’exaltation est à son comble. Je n’oublierai jamais cet instant. Nous restons plusieurs sondes avec elles puis nous les laissons. C’était vraiment trop bien, un grand merci à tohora borabora !

Mégaptère à Bora Bora

Mégaptère à Bora Bora
Fou à pieds rouges, Bora Bora

Nous sommes déposées chez nos hôtes de la veille qui nous conduisent sur un petit motu privé pour un pique-nique avec le reste de la bande. Le repas est excellent et l’ambiance chaleureuse. Mais pour nous l’heure de départ approche et nous sommes raccompagnées à l’aéroport. Derniers regards sur Bora que nous aurons vécu de l’intérieur. Une île magique et des moments de partage qui nous grandissent.

Aéroport de Bora Bora
Organiser ses sorties à Bora

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *