FacebookTwitter

Mardi 21 août : arrivée à Raiatea

Décollage de Maupiti pour notre dernière escale du séjour : Raiatea, le cœur du triangle polynésien. Nous arrivons en début d’après-midi et récupérons la voiture que nous avions louée à l’avance pour attaquer directement la visite de l’île, enfin, directement … après avoir mangé un panini au snack devant l’aérodrome, il commençait à faire faim ! Raiatea, qui signifie « ciel lointain » et « ciel doté d’une lumière douce » est la 4ème plus grande île de Polynésie française. Après le casse-croute nous nous rendons au centre de Uturua, véritable petite ville et capitale administrative des îles sous le vent. C’est l’occasion de faire quelques emplettes et achats de souvenirs. Nous sympathisons d’ailleurs avec la vendeuse d’une super boutique qui nous invite à manger chez elle et sa petite famille. Nous déposons nos affaires à la pension Manava et passons faire quelques courses pour nous rendre chez nos hôtes. La soirée est vraiment très agréable et nous sommes choyées. L’hospitalité polynésienne est vraiment touchante !

Mercredi 22 août : Tour de l’île

Après un petit déjeuner copieux à la pension, c’est parti pour un tour de l’île en voiture.

Petit dej !
Pension Manava

Arrêt incontournable au marae sacré de Taputapuatea. C’est ici que commença l’expansion polynésienne, les pirogues partant à la découverte du grand bleu après les cérémonies. C’est ainsi qu’ils gagnèrent au nord les îles d’Hawaï et à l’ouest la Nouvelle-Zélande. Aujourd’hui classé au patrimoine mondial de l’humanité, il fait partie des marae les mieux préservés.

Le marae sacré Taputapuatea

UNESCO patrimoine mondial

Marae sacré de Taputapuatea
Marae sacré de Taputapuatea
Marae sacré de Taputapuatea
Marae sacré de Taputapuatea

Nous continuons notre tour sous un ciel un peu gris et finalement peu propice à la photo. Les sommets sacrés de l’île se dégageant par intermittence des nuages.

Balade autour de Raiatea
Balade autour de Raiatea
Balade autour de Raiatea

Ferme perlière
C’est l’heure de la sieste !
Orchidée

En fin d’aprem, nous avons droit à quelques éclaircies et en profitons pour « gravir » le mont Tapioi qui surplombe Uturoa. Le sentier est bien aménagé et grimpe tranquillement. C’est l’occasion d’observer un oiseau endémique de l’île (au moins un lol) le Ptilope de la société, grey-green fruit dove. La journée touche déjà à sa fin lorsque nous arrivons au sommet. La vue sur le lagon est exceptionnelle, le soleil perçant de temps à autre les nuages, joue sur les reliefs des îles : Tahha au premier plan, et, plus loin, la majestueuse Bora Bora. C’est de nuit que nous finirons notre retour et dévorons un excellent hamburger fait maison dans une roulotte à l’entrée de la ville.

Lagon de Raiatea
Au loin, Tahaa et Bora Bora
Vue sur l’aéroport de Raiatea depuis le Mont Tapioi
Bora Bora vu depus le Mont Tapioi à Raiatea
Le coq doré, omniprésent sur les îles sous le vent
Navire quittant le lagon
rayons

Jeudi 23 août : Excursion à Tahaa qui fera l’objet d’un dernier article à part !!

Vendredi 24 août : Au-revoir Raiatea

Dernière matinée à Raiatea, sous le soleil cette fois-ci. Nous en profitons pour retourner sur certains endroits et faire quelques images cette fois-ci avec plus de lumière ! Nous repassons au centre-ville pour dire au-revoir à notre amie à la boutique, il y a des rencontres marquantes. Nous flânons dans les rues d’Uturua, l’ambiance est animée et agréable. Les façades et entrepôts sont égayées par les peintures exécutées lors du festival international du graffiti et du street art Ono’U.

ONO’U Festival International Graffiti et Street Art

Peintures murales à Uturua
Uturua, ville principale de Raiatea
Peintures murales à Uturua

Dernier repas dans un resto asiatique et nous voilà déjà sur la route de l’aéroport. Direction Papeete, pour passer ma dernière nuit polynésienne avant le retour en Calédonie.

« Que la mana soit avec vous ! »

Ce voyage en Polynésie aura été pour moi un voyage d’un genre nouveau. Loin des trips ornithos où la liste gardait une place essentielle, ce sont les rencontres et les ambiances qui m’ont bien plus « émotionnée », comme le dira la jeune femme rencontrée à Raiatea. La chance nous a systématiquement souri, comme si la mana nous avait portées tout au long du voyage. De belles retrouvailles avec une amie, et, rédigeant ces lignes depuis mon caillou d’adoption, je commence à mesurer l’importance et la rareté de ces moments où « la vie d’avant » fait à nouveau surface avec ses souvenirs. Des moments sublimes, je n’oublierai jamais l’échange de regard aves la baleine passant à quelques mètres. Bref, un voyage intense où l’esthétique occupa une place centrale. On ne peut rester indifférent face à temps de beauté. Je pense que la lumière polynésienne m’aura accompagnée longtemps lors de mon retour en Calédonie.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *