FacebookTwitter

Dimanche 30 janvier

Réveil paisible à Coromandel et premier café préparé au van. Nous revenons sur nos pas pour gagner des chutes d’eau non loin de la ville. La piste qui y conduit est jolie, bordée de fougères arborescentes. Il est encore tôt et nous sommes seules sur le spot.

Cascade près de Coromandel

Après avoir refait le plein d’essence au village nous suivons la route principale permettant de faire le tour de la péninsule. Le paysage alterne entre zones de pâturage et forêt jusqu’à rejoindre la mer. Un panneau indiquant la présence de manchots nous incite à nous arrêter après Otapaurau. Premier arrêt ornitho. Nous sortons la longue-vue et scrutons le large. La baie est calme. Pas de manchot en vue mais nous ne tardons pas à repérer un groupe de dauphins. Ils sont loin, l’aileron falciforme mais pas facile de faire la différence entre du grand dauphin et du lagénorhynque à cette distance ! Par chance, certains individus se mettent à sauter, plus de doute, il s’agit du lagénorhynque obscure ! Le groupe se révèle finalement plus imposant. Près de 40 individus filent le long de la baie. Les oiseaux marins sont nombreux également : fous et puffins ne cessent d’aller et venir. Un chouette moment ! Nous reprenons la route et filons jusqu’à Cathedral cove. Ils sont là ! les touristes ! Nous nous garons au grand parking gratuit bondé d’où partent des navettes régulièrement (5$ A/R / pers) pour nous déposer au point de départ de la balade. Il faut 45 mn pour joindre la cathedral cove.  Le chemin est goudronné et offre de jolis points de vue sur les falaises. Côté piafs, des chardonnerets, des pinsons, des bruants jaunes, pas vraiment typiques du coin ! La plage est bondée, pas facile de faire des photos correctes, mais cela vaut le détour malgré tout.

Localisation

 

Cathedral cove
Cathedral cove
Cathedral cove

Demi-tour et retour au parking. Nous reprenons la route et filons jusqu’à Tauranga, ville semi balnéaire / portuaire entre Cannes et Fos-sur-mer. Nous cherchons un camping gratuit, l’appli camper mate nous est une grande aide ! sans elle cela aurait été difficile ! Nous faisons une petite pause seawatch depuis les dunes. Beaucoup d’oiseaux en mer avec une belle pêche de thons attirant sternes Tara, fous, puffins mais également un labbe subantarctique.

Plage de Papamoa

Alors que le soleil frôle l’horizon, nous garons le plus beau van au monde sur un espace de camping le long de la plage de Papamoa. J’ai rédigé ce compte-rendu un peu vide. 22h tapante, un agent de sécurité vient nous voir. En fait seules deux places du parking sont allouées au camping. Nous ne pouvons pas rester. C’est valable pour tous les sites de la ville, tout est limité et vu l’heure nous ne risquons pas de trouver … Nous finissons par trouver quelque chose à l’extérieur de la ville, sur la route de Rotorua, ça tombe bien.

Vous aimerez aussi

  • Miranda shoerbirdMiranda shoerbird Vendredi 28 décembre Journée consacrée à l’organisation du voyage. A 9h je me rends à […]
  • Wellington, Te Kopahou reserveWellington, Te Kopahou reserve Samedi 5 janvier Mauvaise nouvelle, je reçois un mail de Kapiti annulant l’excursion […]
  • Randonnée à KaikouraRandonnée à Kaikoura Après avoir passé la matinée en mer sous la grisaille, le soleil finit enfin par percer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *