FacebookTwitter

Mercredi 12 juin

Il a encore plu dans la nuit mais au petit matin nous avons droit à un beau soleil. 8h, nous quittons le motel en direction du réputé parc national de Kalbarri. Arrêt rapide sur la plage où sont nourris les pélicans. Les Australiens ont décidément une conception particulière de la faune sauvage ! Nous prenons deux photos et ne nous attardons pas.

Pélicans australiens sur la plage de Kalbarri

Nous prenons la route au milieu du bush et déjà les premiers oiseaux apparaissent. Les classiques comme les galahs mais également un faucon brun perché au sommet d’un pylône.

Faucon bérigora, brown falcon, Parc national de Kalbarri

Une barrière marque l’entrée du parc national. Il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 13$ pour la journée pour y pénétrer. C’est chose faite mais aujourd’hui l’accès à l’une des randonnées est fermé. Ce n’est pas bien grave, nous n’avons qu’une journée à consacrer à ce site et nous n’aurions pas eu le temps de faire les 2 balades. L’idéal aurait été de passer une journée de plus ici. Nous nous rendons donc au site le plus connu du parc : the kalabarri nature’s window. Des formations rocheuses originales dans un cadre grandiose.

Parc national de Kalbarri
Parc national de Kalbarri

Le fameux rocher n’est pas très loin du parking où défilent les cars de chinois et autres touristes. Il faut même faire la queue devant le rocher pour prendre sa photo …

Kalbarri nature’s window
Kalbarri nature’s window

Mais les visiteurs ne s’aventurent guère plus loin et nous serons tranquilles tout le reste de la journée en empruntant le sentier de randonnée décrivant une boucle de 8km. Nous hésiterons un peu devant les panneaux qui mettent en garde contre « les dangers » de la rando : prévoir de l’eau, faire attention aux rochers, être en bonne forme physique … bref, tout pour limiter l’envie, mais surtout se prémunir contre d’éventuelles plaintes. En réalité, le parcours ne présente guère de difficulté, sauf un passage relativement escarpé mais rien de réellement dangereux. Nous profitons de la quiétude du site entre deux averses.

Parc national de Kalbarri

Le sentier surplombe les falaises avant de descendre au fond du canyon. Quelques eucalyptus au bord de la rivière attirent quelques oiseaux : pardalote pointillé, acanthize troglodyte …

Parc national de Kalbarri
Parc national de Kalbarri
Pardalote pointillé, Spotted Pardalote, Parc National de Kalbarri
Acanthize troglodyte, Inland Thornbill, Parc National de Kalbarri
Redthroat, Parc National de Kalbarri

Nous longeons désormais la rivière et tombons sur une belle surprise : un échidné se balade tranquillement sur le sentier. Il se prête à une petite série de photos avant de continuer sa route. Superbe obs de cette espèce si originale et mythique. Les échidnés appartiennent  au groupe des monotrèmes, comme les ornithorynques ils pondent des oeufs. Il existe 4 espèces d’échidné au monde : l’échidné à nez court en Australie, les 3 autres espèces à nez long en Nouvelle-Guinée.

Echidné à nez court, Parc National de Kalbarri
Echidné à nez court, Parc National de Kalbarri
Echidné à nez court, Parc National de Kalbarri

Prochain arrêt photo au bord d’un petit filet d’eau qui dévale des falaises où viennent s’abreuver quelques oiseaux. Un miro à front rouge se mêle parfaitement dans ce paysage aux tonalités chaudes.

Perruche à collier jaune, Parc National de Kalbarri
Miro à front rouge, Parc National de Kalbarri
Mérion splendide, Parc National de Kalbarri
Agame sp., Parc National de Kalbarri
Grande Aigrette ssp. Modesta, Parc National de Kalbarri
Grande Aigrette ssp. Modesta, Parc National de Kalbarri

Il n’y a plus qu’à remonter au rocher fenêtre où les touristes se font un peu plus rares. La lumière est encore plus belle que dans la matinée et nous ne résistons pas à la tentation de refaire des images tant le site est photogénique.

Corbeau d’Australie, Parc National de Kalbarri
Parc national de Kalbarri

Nous reprenons la route pour sortir du parc tandis qu’un faucon décolle au milieu du bush.

Faucon bérigora, brown falcon, Parc national de Kalbarri

Nous finissons la journée au bord de la plage de Kalbarri. 1 goéland austral tourne autour des pêcheurs tandis que les sternes huppées vont et viennent le long du rivage.

Goéland austral, Plage de Kalbarri

Le soleil descend petit à petit et l’eau se teinte d’or. Pour compléter le tableau, un grand dauphin fera quelques brèves apparitions avant que nous perdions sa trace.

Coucher de soleil sur la plage de Kalbarri
Fin de journée à Kalabarri
Lumières du soir
Pélican australien dans le soleil couchant, Kalbarri
Coucher de soleil sur la plage de Kalbarri
Coucher de soleil sur la plage de Kalbarri

Jeudi 13 juin

Au petit matin une famille de wallaroo broute devant notre motel. Pas la peine d’aller bien loin pour observer la wildlife !

Wallaroo devant notre motel

Nous avons un peu de route aujourd’hui mais je prends le temps de balader sur la plage avant le départ pour faire quelques images. 2 échenilleurs à masque noir chassent et se perchent au sommet des hauts arbres qui bordent la plage.

Echenilleur à masque noir, Kalbarri
Méliphage chanteur, plage de Kalbarri
Perruche à collier jaune, plage de Kalbarri

Je marche jusqu’au reposoir de sternes. Essentiellement des sternes huppées à l’exception d’une sterne caspienne et son jeune. Un pluvier à tête rousse gambade au milieu d’elles.

Pluvier à tête rousse, plage de Kalbarri
Sterne caspienne et son jeune, plage de Kalbarri
Jeune Sterne caspienne, plage de Kalbarri
Groupe de sternes huppées sur la plage de Kalbarri

Nous quittons Kalbarri et faisons un détour par le sud pour gagner le lac rose tant vanté dans les prospectus locaux aux photos alléchantes. Nous sommes cependant un peu déçues arrivées sur le site. Il s’agit de marais salants dans un cadre industriel. Enfin industriel … ce n’est pas Fos-sur-mer non plus ! Mais une petite usine et des installations gâchent le paysage … et puis de n’est pas si rose que ça ! En revanche, du point de vue ornitho, ce détour s’avère rentable et me permet de cocher l’avocette australienne et l’échasse à tête blanche. Avec tout ça, il est déjà tard, il est grand temps de reprendre notre route toujours plus vers le nord.

Lac rose au sud de Kalbarri
Avocette australienne, Lac rose au sud de Kalbarri
Echasse à tête blanche, lac rose au sud de Kalbarri

Localisation

Espèces observées

Oiseaux observés

Photothèque

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *