FacebookTwitter

Dimanche 21 juillet

En cette belle journée d’hiver, je décide de partir découvrir le sentier de la Vierge à Koumac, près du site des grottes. Pour rejoindre le départ du sentier, prendre la direction des grottes, et suivre la seconde piste vers la gauche après avoir passé le gué.

Sur la piste des grottes de Koumac

Nous passons à l’ombre de hauts banians et poussons jusqu’au petit parking près de la statue de La Vierge.

Banians au bord de la piste menant au sentier de la Vierge
Départ du sentier de la Vierge à Koumac

Comptez 3h pour effectuer cette boucle en suivant les points bleus.

Suivez les points bleus !

La première partie du parcours grimpe à travers une forêt sèche de niaoulis. Ici c’est le domaine des petits lève-queue  et des zostérops à dos gris. Au loin, retentissent les cris des perruches de la chaîne. Le paysage se dégage enfin sur les falaises sombres identiques à celles de Lindéralique.

Les roches de Koumac

Le sentier s’enfonce dans la forêt descendant jusqu’à un creek à sec que l’on longe un long moment comme dans un tunnel à l’ombre des hauts arbres abritant notous et pigeons des îles (Ptylope de Grey). Pas facile de les discerner dans cette végétation abondante.

Creek à sec, Koumac
Sentier de la Vierge, Koumac
Sentier de la Vierge, Koumac
Forêt humide, Koumac
Forêt de Koumac

Les oiseaux sont nombreux dans cette partie du sentier : zostérops à dos gris, miro à ventre jaune, siffleur calédonien, monarque mélanésien … sautillent en tous sens de branche en branche, tantôt à l’ombre, tantôt à la lumière. Du point de vue photographique, j’alterne entre la priorité ouverture ou priorité vitesse.

Miro à ventre jeune, Koumac
Miro à ventre jeune, Koumac
Monarque mélanésien, Koumac
Bolina, Sentier de la Vierge, Koumac

Je tombe sur un couple de rhipidure tacheté, appelé ici grand lève-queue, plutôt coopératif. Je m’installe discrètement au pied d’un arbre et tente un petit affût. Après quelques essais, je finis par sortir quelques clichés potables.

Rhipidure tacheté, grand lève-queue, Koumac
Rhipidure tacheté, grand lève-queue, Koumac
Rhipidure tacheté, grand lève-queue, Koumac

Le sentier remonte à travers la sous-bois.

Sentier de la Vierge, Koumac

La chance décidément me sourit et un autour à ventre blanc vient se percher au-dessus de ma tête. Il est captivé par les passereaux qui tournent autour de lui et prête peu d’attention à ma présence. Il daigne seulement tourner sa tête vers moi au son du déclenchement de l’appareil.

Autour à ventre blanc, Koumac
Autour à ventre blanc, Koumac

Un autre oiseau vient se percher à proximité : une colombine du Pacifique, oiseau fréquent dans le sous-bois.

Colombine du Pacifique, Koumac

Arrivée au col, les marques bleues deviennent moins espacées et je finis par les perdre … Je coupe à travers la brousse en suivant un peu au hasard les différentes pistes. Je croise plusieurs cerfs et finis par rejoindre la route principale qui me ramène au parking. Une bien belle balade !

Cerf rusa au bord de la piste
Roches du sentier de la Vierge

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *