FacebookTwitter

19 juin

C’était un peu risqué mais c’était pour cette dernière journée que nous avions programmé la sortie d’observation des requins baleines. Le clou du voyage. Nous avons vraiment de la chance et le vent qui soufflait de façon assez violente ces derniers jours est tombé. La météo est parfaite, il n’y a plus qu’à trouver les grosses bêtes ! Nous embarquons à la mise à l’eau du Cape Range National Park.

Localisation

L’équipe est sympa et le service au top. Nous enfilons les combis et c’est parti ! Il reste un fond de houle mais les conditions d’observation sont excellentes. Nous faisons un premier arrêt dans la passe, occasion pour l’équipage d’évaluer le niveau des participants et mieux cibler ceux qui ne sont pas à l’aise dans l’eau. Nous croisons une raie manta ainsi qu’un serpent de mer, ça commence bien ! On passe côté grand bleu, au-delà de la barrière, enfin ! Tandis que nous avons droit à une présentation sur le mode d’approche des requins géants je m’écris « souffle ! ». Je sais pas moi, je le fais instinctivement … l’équipage me jette un regard genre, c’est pas le moment, je me tais et continue à regarder la baleine à bosse dont nous nous éloignons. Nous continuons sur notre direction et tentons une première mise à l’eau mais le requin n’est pas d’humeur et disparaît. Nous revenons finalement sur les baleines en pleine période de migration. Elles filent d’ailleurs le long de la côte vers le nord. Il s’agit d’un groupe de 3 individus que nous observons dans de très bonnes conditions, l’une d’elles a même la bonne idée de passer sous le bateau ! J’en dénombrerai au moins 7 sur l’ensemble de la sortie. Il est également possible de faire des mises à l’eau avec les baleines sur cette zone mais seulement à partir du moins d’août, quand les individus sont plus stables.

Baleine à bosse, Ningaloo Reef
Baleine à bosse, Ningaloo Reef
Baleine à bosse, Ningaloo Reef

Nous reprenons la recherche des requins et finissons par en trouver un plus coopératif. L’instant est magique et nous effectuerons 5 mises à l’eau avec ce poisson le plus grand au monde. Cela faisait vraiment partie des choses que je voulais faire une fois dans ma vie …

Le requin baleine (Rhincodon typus) est le seul représentant du genre rhincodon. Pouvant mesurer entre 4m et 14m, il est le plus grand poisson au monde. Présent dans les océans chauds et tropicaux, il est entièrement inoffensif pour l’homme et se nourrit d’algues et de plancton.

Quand observer les requins baleines sur Ningaloo Reef ?

Les requins baleines sont présents à Ningaloo Reef entre le mois de mars et le mois de septembre. Mais la plupart des individus quittent la zone à partir de la fin du mois de juillet. La meilleurs période pour les observer se situe donc entre avril et fin juillet. En revanche, à partir d’août, des sorties sont organisées pour nager avec les baleines. RDV sur le site de Ningaloo Whalesharks pour avoir plus d’informations sur le meilleur moment pour visiter Ningaloo Reef.

Ningaloo Reef Marine Calendar

Quelle structure choisir ?

De nombreuses structures proposent des sorties d’observation des requins baleines aussi bien depuis Exmouth que depuis Coral Bay. C’est d’ailleurs l’activité phare de la région, alors pensez à réserver bien à l’avance ! J’ai réservé au moins un mois à l’avance avec la compagnie Ningaloo Walesharks dont j’ai vraiment été très satisfaite, approche respectueuse des animaux et service au top !

Côté oiseaux c’est assez pauvre, seuls quelques groupes de sternes de Dougall.

Sternes de Dougall
Sternes de Dougall

Nous avions croisé un groupe de Français qui avaient fait la sortie quelques jours auparavant mais avec beaucoup plus de vent. Les oiseaux semblaient plus nombreux d’après leurs dires. Nous finissons par revenir dans le lagon où deux dauphins surgissent avant de disparaître. Une tortue vient également nager autour du bateau quelques instants. C’est l’heure pour nous du pique-nique. Dernière séance snorkeling qui me permet d’observer deux grandes raies pastenagues mais l’eau est assez trouble. Retour sur le bateau où nous avons droit à un verre de champagne alors qu’une femelle dugong et son jeune montrent le bout de leur museau.

Dugong et son jeune

Encore une journée exceptionnelle. Le bus nous ramène à l’hôtel. Bonne douche bien méritée et petit repas au pub du coin, seules quelques roussettes assurent l’animation dans les rues désertes. Impossible de trouver un endroit pour manger une glace, tout est fermé … Si seulement il y avait une station mobil !

20 juin

Nous préparons nos affaires pour le vol. Je profite de ces derniers instants sur la côte ouest de l’Australie pour faire des images du méliphage serti sur le parking de l’hôtel.

Méliphage serti, Exmouth

Dernier arrêt en face de cet aéroport perdu dans le désert pour photographier deux outardes australiennes.

Outarde australienne, Exmouth
Outarde australienne, Exmouth

Ici pas d’agence de loc. Je gare la voiture sur le parking et laisse les clés dans une boîte prévue à cet effet. C’est parti pour une journée de voyage qui nous ramène vers la civilsation : Perth puis Melbourne. Mais avons-nous survolons toute cette West Coast, vaste désert rougeoyant traversé par de profonds canyons dessinant de longues racines dans la terre. Ce paysage s’offre à nous comme une synthèse de ce voyage qui s’achève.

Vous aimerez aussi

  • Coral BayCoral Bay 16 juin 2019 Journée de repos, la matinée est tranquille et nous prenons le temps de […]
  • Cape Range National ParkCape Range National Park 18 juin 2019 Nous partons de bonne heure au fil de la route qui longe la côte du Parc […]
  • Le désert des PinaclesLe désert des Pinacles Mardi 11 juin Réveil à Lancelin enfin sous le soleil, enfin ! Cette nuit la tempête a […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *