FacebookTwitter

Lundi 12 août : Journée Whalewatching 1

J’avais réservé à l’avance mes sorties whalewatching avec Deep Blue Diving, structure sûre et disposant d’un agrément. Le whalewatching est en effet l’un des principaux attraits touristiques de Tonga et de nombreuses structures tentent de profiter du filon en respectant plus ou moins les règles de sécurité et l’éthique nécessaire à l’approche des cétacés. Mais Deep Blue Diving, structure familiale implantée depuis longtemps, semblait jouir d’une bonne réputation, et à juste titre d’ailleurs. J’ai pu participé à deux sorties, très bien encadrées et adoptant une approche la moins dérangeante possible pour les baleines. Ils proposent également le transfert depuis l’hôtel ainsi qu’un petit lunch à bord. L’excursion dure la journée, pick up à l’hôtel entre 8h et 8h30 avec un retour à l’office vers 16h.

deep Blue diving center
deep Blue diving center
deep Blue diving center

Deep Blue Diving

Aujourd’hui, je suis seule avec une classe de jeunes filles d’un collège d’Auckland en voyage scolaire. La météo est parfaite, nous avons de la chance car ce n’était pas le cas la semaine dernière. Les encadrant de Deep blue sont nombreux et viennent d’un peu partout, australiens, britanniques, danois et tongiens. Nous ne tardons pas à trouver les premières baleines : deux souffles font leur apparition près de Fafa island, dans la baie. Mais l’eau n’est pas assez claire pour plonger ici et nous continuons la route.

Souffle ! Baleine à bosse, Tonga
Baleine à bosse, Tonga

Les baleines ne semblent pas manquer. De nouveaux souffles sont repérés, dans une zone plus favorable mais les animaux semblent filer et ne se prêtent pas à la plongée. Enfin, nous tombons sur des animaux plus stables. Il s’agit d’une femelle et son jeune. Les observateurs prennent le temps d’évaluer l’attitude des animaux avant de confirmer la possibilité de se mettre à l’eau. C’est parti ! La plongée s’effectue par groupes de 5 personnes encadrées par 2 accompagnatrices. L’une d’elles se met à l’eau en premier pour repérer l’animal. Une fois que cela est fait, elle fait signe pour que l’on puisse la rejoindre dans le calme. Je fais partie de la première fournée et nage jusqu’à la zone signalée. L’eau est assez trouble mais je finis par distinguer au fond de l’eau l’ombre de la baleine accompagnée de son jeune. Elles finissent par remonter tranquillement à la surface et continuent leur route. Nous retournons au bateau et laissons places au passage suivant. Je referai une plongée un peu après. Une observation de meilleure qualité, les deux animaux restant en surface. C’est toujours impressionnant d’observer ces bêtes dans de telles conditions, à la fois si imposantes mais si sereines.

Pour terminer la journée nous gagnons un îlot paradisiaque encadré de quelques patates de corail.

Ilot au large de Nuku’alofa

Mardi 13 août : Journée Whalewatching 2

8h du matin, me voilà à nouveau sur le quai, prête à partir pour ma deuxième sortie en mer avec des conditions encore meilleures que la veille, la mer est lisse, ce ne sera pas trop compliqué de repérer les souffles ! D’ailleurs nous aurons droit à un véritable festival et observerons au moins un quinzaine d’animaux dans la journée. Nous arrivons dans une zone où les souffles semblent jaillir de toutes parts. C’est la fête, bridges, caudales levées lors de la sonde, pectorales hors de l’eau, bref la totale. Nous nous mettons à l’eau avec un groupe de 4 individus en rang serré. Malheureusement aujourd’hui je suis dans le dernier groupe, le groupe 5. Dur d’attendre sur le navire alors que tout le monde passe à l’eau. Je tente de m’occuper en prenant des images mais je trépigne d’impatience, je crains surtout que les animaux curieux de prime abord ne se lassent de notre présence, et c’est d’ailleurs ce qui se passera lors de mes deux mises à l’eau de la journée. Mieux vaut être dans le groupe 2 !

Baleine à bosse, Tonga
Baleine à bosse, Tonga
Baleine à bosse, Tonga

Quand vient mon tour, je ne verrai bien que deux baleines mais elles ont déjà pris leur route et l’observation sera assez furtive. Nous les laissons pour gagner une zone moins profonde en croisant à nouveau plusieurs individus. Cette fois-ci c’est à nouveau une femelle et son jeune. Sur les premières mises à l’eau le jeune semble très curieux des nageurs, dressant ses pectorales et tournant autour d’eux …

Jeux d’enfant
Un jeune bien curieux
Baleine à bosse, Tonga

Malheureusement le spectacle ne dure pas et lorsque je me mets à l’eau c’est déjà l’heure du repos. Une belle observation malgré tout et un grand moment même si j’avoue regretter un peu de ne pas avoir pu le voir jouer … Nous ne passons qu’une seule fois pour limiter le temps de présence et finissons à nouveau la journée à l’îlot, mais en y passant moins de temps car il est déjà tard.

Une belle journée en mer


Pas d’oiseau marin, si ce n’est un fou brun passe à proximité, ce sera ma seule photo d’oiseau de ces deux sorties.

Fou brun

Je terminerai ma journée paisiblement à l’autre bout de l’île pour admirer le coucher de soleil sur la plage de Ha’atafu. J’avoue que c’est dans des moments comme ça qu’il est dur de voyager seule. Après avoir passé deux superbes journées, assise devant un magnifique sunset à l’autre bout du monde, on n’a plus qu’une envie : le partager. Il y a ce blog vous me direz 🙂 Oui vous avez raison, je suis « fin » contente de partager ces carnets de voyage avec vous !

Coucher de soleil sur la plage de Ha’atafu
Coucher de soleil sur la plage de Ha’atafu

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *