FacebookTwitter

Véritable fantôme des forêts humides calédoniennes, le monarque brun, appelé également gobe-mouche brun se reconnaît aisément à la couleur uniformément brune de son plumage. Son bec gris bleuté est assez puissant.

Ordre : Passériformes

Famille : Monarquidés

Taille : 19 cm

C’est à son chant très caractéristique que vous parviendrez le plus aisément à repérer cet oiseau. Il ne reste plus qu’à patienter pour tenter de l’observer. Assez peu farouche, il peut à l’occasion se montrer très curieux et venir voir ce quel intrus est de passage sur son territoire.

Monarque brun sur le sentier du Pont Tamanou

Habitats et Répartition

Le Monarque brun fréquente les forêts humides et semble absent des milieux dégradés et des savanes sèches. Il est également absent des îles Loyauté. Une seconde sous-espèce est en revanche présente sur l’île de Santo au Vanuatu : Clytorhynchus pachycephaloides grisescens.

Où observer le Monarque brun en Calédonie ? 

Le Parc de la Rivière bleue est probablement le site le plus aisé pour observer cette espèce. Dans le Nord, je vous conseille le petit sentier du Pont Tamanou le long de la Konetiwaka. La zone propice n’est pas très grande, il est donc plus facile de l’y trouver.

Forêt humide du sentier du pont tamanou

Régime alimentaire

Le Monarque brun se nourrit s’arthropodes qu’il chasse à même le sol ou dans les branchages

Photothèque

Bibliographie

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *