FacebookTwitter

Espèce sédentaire et endémique de l’archipel d’Hawaï, la bernache néné a bien failli disparaître. L’introduction de prédateurs, la chasse et la destruction des habitats ont nettement impacté la population au point qu’en 1’élevage en captivité mené en particulier par le Wildfowl and Wetlands Trust à Slimbridge et la réintroduction des oiseaux. Malheureusement, l’impact de la prédation reste important et les populations très fragiles. La néné a été réintroduite récemment sur Kauai où la mangouste de Java est absente.

Bernache néné, Poipu beach
Ordre : Ansériformes

Famille : Anatidae

Taille : 53-66 cm

Habitat

La bernache néné est l’espèce d’oie la plus terrestre. Elle fréquente les milieux ouverts ainsi que les pentes des volcans où la végétation est clairsemée. Ses palmures réduites et ses griffes solides lui permettent d’escalader les pentes volcaniques. Elle se nourrit en effet dans les champs de lave ! Elle fréquente également les prairies côtières et les terrains de golf. Herbivore, elle cherche sa nourriture à terre et broute les herbes et les feuilles.

Où voir la bernache néné ?

En 1957 la bernache néné a été réintroduite sur Maui autout du cratère du volcan Haleakala ainsi que sur big Island où on peut l’observer facilement dans le parc national des volcans. Elle est également présente sur Kauai où on peut la voir près de Poipu Beach, dans la réserve naturelle d’Hanalei ainsi qu’à Kilauea Point National Refuge.

Bernache néné au bord de la route

La bernache est une espèce grégaire. Durant l’hiver, les familles se rassemblent pour former des groupes qui se dispersent à partir de la saison de reproduction. Cette dernière est très longue puisqu’elle s’étend de septembre à avril. La plupart des pontes sont cependant concentrées entre octobre et février.

Néné près de Poipu beach
Cratère du volcan Haleakala
Parc national des volcans d’Hawaï

Quelques erreurs d’identification possibles

Il est difficile de confondre la bernache néné, seule oie régulière dans l’archipel d’Hawaï. Cependant, il arrive qu’en hiver on puisse observer la Bernache du Canada. Plus grande que la Bernache néné, la Bernache du Canada se distingue par son cou entièrement noir et sa gorge blanche

Photothèque

Bibliographie

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *