FacebookTwitter

La Sterne bridée est une sterne aux ailes sombres sur le dessus-contrastant nettement avec le dessous clair. Cet oiseau pélagique fréquente les eaux tropicales et comprend quatre sous-espèces :

  • Onychoprion anaethetus anaethetus (Océan Indien et Pacifique Ouest)
  • Onychoprion anaethetus melanopterus (Caraïbes et Afrique de l’Ouest)
  • Onychoprion anaethetus antarcticus (Mer rouge, Golfe persique et l’Ouest de l’Océan Idien)
  • Onychoprion anaethetus nelsoni (Amérique centrale et la côte Ouest du Mexique)

Ordre : Charadriiformes

Famille : Laridés

Taille : 38 cm

Habitat

Présente dans les eaux tropicales des océans Atlantique, Pacifique et Indien, la Sterne bridée est une espèce pélagique en dehors de la période de nidification. Elle niche en colonie sur les îlots rocheux et/ou sablonneux où elle installe son nid à même le sol

Site de reproduction des sternes bridées

Où voir la sterne bridée ?

En Nouvelle-Calédonie, la Sterne bridée est considérée comme commune et il est assez facile de l’observer en mer, en particulier dans le lagon sud. Durant la période de nidification de novembre à décembre, vous pourrez l’observer sur certains îlots comme l’îlot Signal qui accueille une importante colonie. Veillez à respecter les consignes de sécurité et à rester sur le sentier balisé pour éviter de gêner la reproduction.

Sternes bridées sur le ponton de l’îlot Signal

Quelques erreurs d’identification possibles

La Sterne bridée se distingue de la majorité des autres espèces de sternes par ses ailes sombres sur le dessus. Voici deux espèces présentes en Calédonie pour comparaison : la sterne bridée à gauche, et la sterne diamant à droite aux ailes entièrement claires.

Sterne bridée, îlot Signal
Sterne diamant, îlot Tibarama

En revanche, les choses se compliquent pour la distinguer de la sterne fuligineuse qui, elle aussi, possède des ailes sombres. La sterne fuligineuse fréquente également les eaux tropicales et sub-tropicales des océan Idien, Pacifique et Atlantique. Quoique plus rare en Calédonie, elle peut cependant être observée dans le lagon et niche sur des îlots éloignés. Certes ses ailes sont encore plus noires que celles de la sterne bridée, mais ce critère n’est fiable que dans d’excellentes conditions d’observation.

Pour comparaison : Sterne fuligineuse, Ile aux Cocos, Rodrigues (Maurice)

Alors comment distinguer la sterne bridée de la sterne fuligineuse ?

  • Le meilleur critère est la forme du sourcil : chez la sterne bridée le sourcil blanc est plus long et s’étend à l’arrière de l’œil tandis que chez la sterne fuligineuse il semble plus carré et atteint juste l’œil.
  • Le trait loral est large chez la sterne bridée, fin chez la fuligineuse et touche à peine le bec.
  • Dans des bonnes conditions de lumière on voit bien la démarcation entre le capuchon noir et les ailes brunâtres chez la bridée.

Bon courage ! Une petite photo pour vous aider !

Critères d’identification de la sterne bridée et de la sterne fuligineuse

Photothèque

Bibliographie

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *