FacebookTwitter

Avec la Réunion et l’île Rodrigues, Maurice constitue l’archipel volcanique des Mascareignes. Aujourd’hui, seul le volcan de la Réunion est encore actif mais Maurice préserve les marques de son passé géologique. Falaises aux roches noires et cratères rappellent les origines de l’île.

Panorama depuis la Macchabée trail

Mais l’histoire géologique de Maurice n’est pas la seule a être tumultueuse. Ici les conquérants se sont succédés. Ce sont les Portugais qui découvrent l’île au début du XVI° siècle. Elle prend alors le nom de Cirné qui signifie « sens ». Non exploitée, elle ne sert alors que d’escale. Il faut attendre la fin du XVI° siècle pour voir s’installer les premières colonies hollandaises. C’est le début d’un désastre écologique. A la fin du XVII°, environ 200 Hollandais et près d’un millier d’esclaves peuplent l’île. Mais l’importation des rats, des chèvres et l’exploitation du bois et des tortues ont totalement bouleversé l’équilibre naturel. C’est à cette époque que disparaissent de nombreuses espèces endémiques comme le réputé dodo exterminé par les rats contre lesquels la sélection naturelle ne l’avait pas préparé à se défendre, mais également d’oiseaux moins connus comme le Pigeon bleu ou le Grand Perroquet de Maurice. La Tortue de Maurice, emportée à grande échelle sur les bateaux, constituant un réservoir de chair fraiche lors des longues traversées, disparaît également. L’île ne présentant plus de grand intérêt, c’est sans effort que les Français s’en emparent en septembre 1715. Les Hollandais ont déjà presque tous quitté Maurice qui est rebaptisée « l’Isle de France ». L’arrivée du Gouverneur Mahé de La Bourdonnais en 1735 marque le début de l’exploitation de la canne à sucre qui a remodelé le visage de l’île.  Mais la suprématie française ne dura pas plus d’un siècle. En 1815, après de nombreuses batailles, l’île Maurice est intégrée à l’Empire britannique. Les Français reçoivent l’autorisation de rester. Les grands propriétaires terriens agrandissent leurs exploitations de canne et s’enrichissent. En 1833, avec l’abolition de l’esclavage, la population mauricienne change. Pour remplacer la main d’œuvre, les propriétaires font venir des coolies des Indes britanniques. Le 12 mars 1968, l’île de Maurice acquiert son indépendance par référendum et en 1992 le parlement abolit la monarchie.

Cette histoire permet de comprendre l’ambiance mauricienne, une ambiance cosmopolite où des cultures et des peuples d’origines multiples se côtoient dans la bonne humeur, mais sans vraiment se mélanger. La culture hindoue est, de loin, la plus représentée, à tel point que nous oublions parfois que nous sommes à quelques encablures de la Réunion ! Nous voilà transportés en Asie ! Avec une densité de population de 639 habitants par km2, l’activité humaine semble omniprésente. La nature a nettement souffert de cette exploitation. Autant dire qu’il est difficile de retrouver ici un cadre sauvage et authentique. Et pourtant. ll reste quelques coins de paradis préservés à Maurice, des sites moins courus par les touristes mais qui combleront ceux qui, comme nous, préfèrent les endroits reculés aux plages de cartes postales. Ce sont ces lieux que nous vous invitons à découvrir avec nous.

A ne pas manquer à l’île Maurice !

Les Gorges de Rivière noire

Rando au Morne

Sortie catamaran à l’île plate ou l’îlot Gabriel

Plongée en bouteille

Nage avec les dauphins à Tamarin

Seawatch depuis la Roche qui pleure

Snorkeling à Blue Bay

Maurice : Les dauphins de la Baie de Tamarin

Publish on Comments(1)
La Baie de Tamarin, ouverte sur la mer, offre un abri de choix pour les Dauphins à long bec. Ces derniers pêchent en importants groupes au large durant la nuit puis se dispersent au petit matin. Les dauphins reviennent alors près de la côte, spectacle magique dont les locaux ont su tirer bénéfice en organisant des…
Categories: Maurice, Sorties En Mer, Sorties En Mer Ailleurs Dans Le Monde

La Roussette noire, chauve-souris endémique de Maurice

Publish on Comments(3)
L'île Maurice a accueilli 4 espèces de chauves-souris : le Taphien de Maurice (Taphozous mauritianus) petite chauve-souris noire et blanche que nous avons observée un soir sur la plage de La Preneuse, le Petit Molosse (Mormopterus acetabulosus), la Rougette ou Roussette à collet rouge (Pteropus subniger) qui vivait autrefois à La Réunion et sur Maurice…
Categories: Mammifères, Maurice

Plongée à Trou aux biches

Publish on Comments(0)
Alors que nous habitons au bord de la Méditerranée, cela faisait des années que nous n'avions pas plongé en bouteille ! Mais étant ici, à Maurice, on ne pouvait pas passer à côté de l'occasion ! Les sites proposant des plongées sont nombreux et ils semblent plus splendides les uns que les autres, le choix…
Categories: Maurice, Snorkeling

Les oiseaux endémiques de Maurice : Pétrin et la Macchabée trail

Publish on Comments(0)
La Macchabée trail au départ de Pétrin est probablement l'un des meilleurs sentiers pour observer les oiseaux endémiques de Maurice. Nous nous sommes rendus trois fois au petit matin sur le site pour multiplier nos chances. En effet, si certains de ces oiseaux sont assez faciles à trouver, d'autres, au contraire, se montrent particulièrement discrets.…
Categories: Maurice

Où faire du snorkeling à Maurice

Publish on Comments(0)
L’île Maurice est réputée pour ses magnifiques plages de sable blanc où il est agréable de se prélasser à l’ombre des cocotiers. [wc_row][wc_column size="one-half" position="first"] [/wc_column][wc_column size="one-half" position="last"] A l’abri de la barrière de corail, le lagon aux eaux turquoise vous plonge dans un paysage idyllique. Mais si l’on désire découvrir les fonds marins en…
Categories: Maurice, Snorkeling

Parc National de Bras-d’eau

Publish on Comments(0)
Créé le 25 octobre 1991, Bras-d'eau, avec ses 497,2 ha, devient le deuxième parc national de Maurice. Il doit son nom à la forme du bras d'eau qui le traverse. On rencontre en effet quelques mares le long du sentier aménagé au milieu des roches basaltiques. Pensez à porter des manches longues, les moustiques sont…
Categories: Maurice

L’île plate et l’îlot Gabriel : un cadre paradisiaque pour l’observation des oiseaux marins

Publish on Comments(0)
Au départ de la ville de Grand Baie, au nord de l'île Maurice, des sorties sont organisées sur la journée sur l'île plate et l'îlot Gabriel. La traversée se fait en catamaran. Le tarif, que vous devez négocier (à titre d'exemple nous avons payé 25€ par personne) comprend également le pique-nique : poissons ou viandes…
Categories: Maurice

Le Cap Malheureux

Publish on Comments(2)
Si la plupart des touristes viennent au Cap Malheureux pour admirer son église, voire se marier, en ce qui nous concerne c'est la lecture des comptes-rendus ornithos que nous avions potassés avant notre départ qui nous a motivés. En juillet, le Cap Malheureux est en effet un très bon site pour le seawatch. Situé juste…
Categories: Maurice

La côte sud de l’île Maurice

Publish on Comments(1)
Etant logés une partie de notre séjour chez nos amis à Tamarin, nous avons eu la chance de découvrir avec eux le sud de l'île Maurice. La route côtière permet de traverser de nombreux écosystèmes : du lagon à la montagne en passant par les mangroves et les falaises découpées de Souillac rappelant le Finistère.…
Categories: Maurice

Le jardin botanique de Sir Seewoosagur Ramgoolam à Pamplemousses

Publish on Comments(0)
Le jardin botanique de Pamplemousses a été créé en 1770 à l'initiative de Pierre Poivre, succédant au jardin des agrumes et de potager fondé en 1735. Pierre Poivre y rassemble une importante collection en provenance du monde entier. S'étendant aujourd'hui sur 25ha, la balade le long de ces grandes allées vous permettra de découvrir de…
Categories: Maurice

L’île aux Aigrettes, laboratoire pour la conservation de la biodiversité

Publish on Comments(0)
A seulement 1 km de la côte de Mahébourg, l'île aux Aigrettes, inhabitée, constitue une superbe réserve naturelle de 26 ha gérés par la Mauritian Wildlife foundation. L'accès y est réglementé mais des visites guidées y sont organisées. J'ai eu la chance de passer la journée sur l'île, accompagnée d'une guide spécialisée sur le projet…
Categories: Maurice

Conseils pratiques

Quand partir à Maurice ? Premier conseil : éviter la période des cyclones qui s’étend de janvier à mars. Sinon, il n’y a pas de véritable mauvaise période. La température y est agréable toute l’année. Il s’agit de l’hémisphère sud, n’oubliez donc pas que les saisons y sont inversées ! Pour notre part, nous nous y sommes rendus en août, pendant l’hiver austral donc. Un temps souvent gris, un peu de pluie, mais, visiblement, nous n’avons pas eu de chance car, aux dires des locaux, cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas eu un hiver aussi frai et pluvieux (entre 10° le matin et au max 29° l’après-midi). Certains Mauriciens avaient même investi, pour l’occasion, dans un bonnet ! L’avantage de telles températures, c’est qu’il est agréable de randonner. Quant à la température de l’eau, elle tourne autour des 24°, ce qui est pour nous largement baignable (et pourtant nous sommes du sud de la France). Les Mauriciens nous prenaient tout de même pour des fous ! Ils préfèrent attendre l’été, quand l’eau atteint les 30° ! Au final, un peu frai en juillet-août, trop chaud en décembre-janvier, les locaux sont unanimes, la meilleure période pour se rendre à Maurice, c’est octobre-novembre. Les journées sont globalement assez courtes et il n’y a pas d’écart très marqué entre les saisons. En août le soleil se couchait vers 18h et se levait à 6h. Il convient de se lever tôt pour bien profiter de vos journées. Côté naturaliste, les oiseaux endémiques sont présents tout au long de l’année. L’hiver austral est la période du vent, ce qui rime avec seawatch. Nous avions consulté d’intéressants comptes-rendus ornithos avant de partir. Le mois de juillet semble propice aux observations. Cela semble se calmer en août où nous avons contacter essentiellement du Puffin du Pacifique, du Fou masqué et du Noddi brun. En revanche, la période août-septembre marque l’arrivée des Baleines à bosse autour des côtes mauriciennes.

Santé : Aucun vaccin n’est obligatoire à Maurice. Pas non plus besoin de prendre des cachets contre le paludisme, ce qui est assez pratique !

Logement : L’île Maurice dispose de magnifiques hôtels luxueux en bord de mer … Mais nous préférons l’immersion à la fois plus authentique et plus économique ! Nous avions la chance d’avoir des amis habitant à Tamarin et qui ont eu la gentillesse de nous accueillir quelques soirées. Pour les autres nuits, nous sommes passés par Airbnb et avons toujours été reçus par des gens adorables avec qui les échanges étaient enrichissants.

Bibliographie

Afficher l'image d'origine

Jacques de Spéville, Birds – Ile Maurice :

Un ouvrage incontournable pour les amoureux de la nature qui présente toutes les espèces d’oiseaux observables sur Maurice et Rodrigues. Les textes en anglais et en français fournissent les informations essentielles sur chaque et espèce et sont illustrés par de magnifiques images.

Quelques liens utiles pour préparer votre voyage

Photothèque

Maurice