FacebookTwitter

29 février 2012

Nous quittons le parc du Marquenterre vers 15h pour gagner la pointe d’Hourdel et observer les phoques à la marée descendante.

La pointe d'Hourdel

img-9556.jpg

La Baie de Somme est l’un des principaux sites de reproduction et d’hivernage pour le phoque Veau-marin en France (près de 60% de la population française pour le PVM). Il est également possible d’y observer le phoque gris. Le suivi est assuré par Picardie nature qui mène des actions de sensibilisation, de surveillance et de comptage. Ainsi en janvier ce sont 126 phoques veaux-marins et 24 gris qui ont été recensés. La population est cependant estimée à 290 PVM et 70 PG.

Phoque gris

Le Phoque gris (ci-dessus) se reconnaît aisément à son « nez » plus massif rappelant d’une certaine façon la tête d’un chien.

Phoque veau marin

Phoque veau marin

Le Phoque Veau-marin (les deux photos ci-dessus ainsi que toutes celles qui suivent) se reconnaît quant à lui à la forme de ses narines qui semblent dessiner un coeur.

Les individus retrouvés échoués sont conduits au centre de soin où ils sont bagués et équipés d’un magnifique disque de couleur au sommet du crâne permettant de les identifier. Ce disque tombe à la mue suivante.
Nous observons Alcyon au disque jaune. Cette femelle s’était échouée le 3 juillet et a été relâchée le 3 octobre 2011, et Hermione au disque blanc ainsi qu’une quarantaine de PVM et 1 PG.

Alcyone

Hermione

Espèces observées : Phoque gris, Phoque veau-marin, Bruant des neiges (environ 20), Mouette rieuse, Goéland argenté, Goéland marin, tournepierre, tadorne de Belon, courlis cendré.

Phoque veau marin

Phoque veau marin

Phoque veau marin

Baie de Somme

Baie de Somme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *