FacebookTwitter

Jeudi 16 janvier

Après un petit
déj au Starbucks du coin, direction le célèbre site du Fushimi Inari Taisha, un
site magique et incontournable de Kyoto !

Quelques conseils pratiques :

  • Prévoyez
    au moins la demi-journée pour visiter le site si vous voulez faire la balade en
    entier
  • Essayez
    d’y aller tôt pour éviter la masse de touristes (mais une fois que l’on
    commence à marcher, il y a quand même bien moins de monde)
  • Depuis
    le centre de Kyoto, il est possible d’y aller en train
Les milliers de torii de Fushimi Inari

Il s’agit tout de même du plus grand sanctuaire  shinto du Japon. Erigé en 711, il est dédié à la richesse du riz Inari et à la richesse. On comprend alors plus facilement la raison de ces nombreux renards au bavoir rouge. Quel rapport me direz-vous ? Les renards sont vénérés au Japon. Contrairement aux Français, les Japonais ont compris depuis longtemps le rôle important de cet animal dans la régulation des populations de rats et souris. Le renard apparaît alors comme un protecteur des récoltes. Et le bavoir alors ? On voit régulièrement des statuettes, des renards mais pas seulement, à travers le Japon, portant des bavoirs. Il symbolise le sacré, la marque de la divinité. Et dire qu’en France on considère le renard comme un nuisible … Le Japon n’est certes pas un exemple en matière environnementale, mais sur ce point, on peut dire qu’ils auraient une leçon à nous donner.

Le renard sacré, Gare de Fushimi Inari
Le renard, protecteur des cultures
Le renard portant un bavoir, symbole du sacré

Le sentier part d’une vaste place où s’élèvent des sanctuaires et monte à travers la vallée sous plus de 10000 torii.

Entrée du sanctuaire de Fushimi Inari

Ces torii ont été financé par des hommes d’affaires et autres représentants de grands groupes. Ce sont leurs noms que l’on voit inscrits au dos des piliers.

Signatures

Il fait beau et nous profitons pleinement de la balade. J’en profite même pour regarder quelques oiseaux, essentiellement des bulbuls et des pinsons du nord.

Sancturaire dans Fushimi Inari

En redescendant, nous nous arrêtons dans un petit resto près des sanctuaires. Nouveau test culinaire, cette fois-ci ce sera l’anguille, attablées à la japonaise, à genoux sur un tatami. J’ai bien fait de mettre de côté ma réticence première, c’était vraiment excellent, je vous le recommande vivement !!

Au menu, de l’anguille !

Vous aimerez aussi

  • Nishiki MarketNishiki Market Mercredi 15 janvier Nishiki Market Nouveau départ ! Direction Kyoto avec le […]
  • AkabaneAkabane Lundi 13 janvier et mardi 14 janvier. Nouveau trip au départ d’Akabane. Départ de la […]
  • Escale à NaritaEscale à Narita Que faire lors d'une longue escale à l'aéroport de Narita ? Lors de mon trajet […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *