Vendredi 17 : Le pavillon d’or

Les deux journées suivantes sont consacrées à la visite d’autres temples. Vendredi matin, direction le pavillon d’or : Kinkaku-ji, appelé également Rokuon-ji « Temple impérial du jardin des cerfs ». A l’origine, en 1220, le site abritait la villa Kitayamadai de Saionji Kintsune. Mais avec le déclin de la famille, les bâtiments ne furent plus entretenus et disparurent. Il faut attendre le règne du shogun Yoshimochi pour voir le site réhabilité. Il tente d’y faire un lieu exceptionnel pour accueillir les reliques bouddhiques et y réside jusqu’à sa mort. Le pavillon devient alors un temple zen. Durant la guerre d’Onin qui s’étend de 1467 à 1477, le site est plusieurs fois incendié mais par chance, seul le pavillon d’or résiste. Le 10 juin 1897 une loi de protection des temples et sanctuaires est promulguée par l’Etat. Le pavillon d’or devient l’un des premiers trésors nationaux, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, le 2 juillet 1950, le pavillon est entièrement brûlé par un moine mentalement déficient. Cet évènement constitue le centre du célèbre roman de Mishima « Le pavillon d’or ». Le bâtiment actuel est une reconstruction à l’identique qui date de 1955. Le jardin cependant vaut à lui seule le détour.

Le palais d’or, Kinkaku-ji, construit par le Shogun Yoshimitsu Ashikaga

L’après-midi, direction un autre temple : Heian-Jingu. Il n’est pas le plus connu des temples de Kyoto. Bâti en 1895, c’est surtout son jardin qui vaut le détour. J’aurais vraiment aimé le voir au printemps, il paraît que les cerisiers pleureurs « shidarezakura » y sont magnifiques !

Entrée de Heian-Jingu
Jardins de Heian-Jingu
Heian-Jingu

En revanche, le torii de 25 m de haut situé près du canal Okazaki, non loin du sentier des philosophes, ne passe pas inaperçu !

Torii devant Heian shrine

Samedi 18 : temple d’argent

Aujourd’hui, direction le temple d’argent. Mais avant, je craque, et passe dans une boutique pour louer un kimono. J’avais toujours rêvé d’en porter un ! Une belle expérience. Pas facile à mettre en fait, la technique est assez compliquée car il y a plusieurs couches, des plis et de nombreux nœuds à faire, je n’aurais jamais pu le vêtir seule ! Me voilà déguisée en papier cadeau !

Le pavillon d’argent, Ginkaku-ji, est situé dans le Nord-Est dans le quartier Higashiyama. Ici encore, c’est le jardin qui fait la réputation et le charme du lieu. Dans un style épuré, au milieu de la mer d’argent, le sentier conduit à une belle vue sur la ville.

Ginkaku-ji
Ginkaku-ji
Ginkaku-ji

Après la visite, nous empruntons le sentier des philosophes, le long d’un canal. Là encore, le printemps doit être plus propice à la promenade, mais c’est une belle occasion pour faire des images dans ma tenue du jour.

Sentier des philosophes

Nous tentons un rapide passage au palais impérial, mais la météo tourne à la pluie. C’est ainsi que s’achève ma visite des temples de Kyoto. Et je suis loin d’avoir tout vu !  

Palais impérial

Leave a comment