Le parc ornithologique de Pont de Gau s’étend sur 60 ha. Des sentiers balisés permettent de parcourir ces espaces naturels de roselières, pelouses et marais et de découvrir la faune locale depuis les observatoires.

Camargue - Pont de Gau
Camargue – Pont de Gau

Les oiseaux se montrent particulièrement peu farouches dans cette zone non chassée et préservée. Dès le mois de janvier, les ardeidés regagnent les héronnières et commencent à s’installer pour la nidification.

Héron cendré (Pont de Gau, Cmargue)
Héron cendré (Pont de Gau, Cmargue)

Fin mars, les jeunes hérons au plumage hirsute sortent leur tête de punk au grand jour. L’hiver, ce sont plutôt les canards qui attirent l’œil du photographe : nettes et fuligules, habituellement posés sur de lointains étangs, pêchent ici le long des sentiers sur pilotis. Avec un peu de chance, vous pourrez observer parmi eux un voyageur oriental : le Fuligule nyroca.

fuligule-nyroca (1)
Fuligule milouin (Camargue - Pont de Gau)
Fuligule milouin (Camargue – Pont de Gau)
nette-rousse (3)

Mais la star incontestée du parc reste le Flamant rose qui, chaque soir, à l’heure du repas, assure le spectacle.

Ouvrez l’œil car, parmi eux, se dissimule probablement un Flamant nain, oiseau exotique dont quelques individus échappés de captivité se reproduisent en Camargue.

Flamant nain (Pont de Gau, Camargue)
Flamant nain (Pont de Gau, Camargue)

Une partie du parc est consacrée aux soins de la faune sauvage. Quelques oiseaux soignés mais incapables de la vie sauvage sont maintenus en captivité pour sensibiliser le public et lui permettre de découvrir des espèces difficiles à voir dans leur milieu.

Leave a comment